Innovations et projets durables

Revue de presse

21 oct. 2022

Partager :

innovations et projets durables

21 oct. 2022 euro-energie.com, 12/10/2022

Subligny : démarrage de la centrale solaire

EDF Renouvelables, filiale du groupe EDF, et le groupe de construction Eiffage ont débuté la production d’électricité de la centrale solaire de Subligny. Située entre les communes de Subligny et Villeneuve-la-Dondagre, dans le centre-nord de la France, cette centrale a été construite dans le cadre d’un partenariat signé en 2017 entre EDF Renouvelables et Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR), filiale du groupe Eiffage. Ce partenariat vise à construire trois centrales solaires sur des délaissés autoroutiers APRR. La première, celle de Subligny, est installée près de l’autoroute A19. D’une puissance totale installée de 10 MW, elle se compose de 26 000 modules photovoltaïques. Elle produira annuellement 10,5 GWh qui représentent la consommation électrique annuelle moyenne de près 4 600 personnes, et 25% des besoins en électricité de la fédération communale du Gâtinais en Bourgogne. Le site a été choisi après la réalisation d’études environnementales et techniques, pour éviter des effets sur la mare oligotrophe et sur l’espèce du Triton palmé située à proximité. D’autre part, la phase de travaux a été réalisée en dehors de la période de nidification des oiseaux. La surveillance environnementale menée parallèlement avec les travaux se poursuivra tout au long de la durée de vie de l'installation. Les deux autres centrales seront construites près de l’autoroute A6, à Col de Bessey en Côte-d’Or et Nitry dans l’Yonne (89). En mars 2022, un financement participatif a été lancé afin de permettre aux riverains des trois centrales de prendre part aux projets. Cette opération a récolté 387 000 euros, dont 187 000 euros pour Subligny.

21 oct. 2022 lemondedelenergie.com, 11/10/2022

Sobriété énergétique : présentation du plan du groupe EDF

Dans un plan présenté le 17 octobre 2022, le groupe EDF a expliqué comment il compte participer à l’effort de sobriété énergétique. Ce plan prévoit l’envoi de vingt millions de courriers et courriels aux clients du Groupe. L’objectif est d’encourager les « gestes utiles » pour faire des économies d’énergie. L’entreprise française veut, en renforçant sa communication, promouvoir son option heures pleines/heures creuses auprès des particuliers abonnés à ses services. Cette option compte actuellement 10 millions d’abonnés. « Nous voulons cibler 3 autres millions de clients du tarif réglementé (TRV) dont nous considérons qu’ils pourraient bénéficier de cette option, parce qu’ils détiennent par exemple un ballon d’eau chaude », a déclaré Lionel Zekri, directeur Clients Particuliers du groupe EDF, lors d’une conférence de presse. Dans ce plan, le Groupe souhaite aussi faire la promotion de l’option Tempo du TRV. Cette offre permet une réduction d’au moins 30% sur le prix du Kilowattheure (kWh) d’électricité, durant 300 jours par an, lors des jours bleus. Le tarif est trois fois plus élevé pendant 22 jours en rouge, situés entre le 1er novembre et le 31 mars. Cette option compte 200 000 abonnés. Par ailleurs, le Groupe a lancé, fin septembre 2022, une nouvelle « Offre Bonus effacement », qui consiste à rémunérer les entreprises à chaque demande d’effacement, mais sans engagement préalable.

21 oct. 2022 environnement-magazine.fr, 11/10/2022

Lunéville : création avec Dalkia d’un réseau de chaleur alimenté en bois-énergie

En partenariat avec Dalkia, filiale d’EDF, la ville de Lunéville va concevoir un réseau de chauffage urbain 100% renouvelable. Un contrat d’une durée de 25 ans a été officialisé par Catherine Paillard, maire de Lunéville (Grand Est) et Benoît Dujardin, directeur Dalkia région Est. Coûtant 21,8 millions d’euros et utilisant près de 16 000 tonnes de bois-énergie, cette chaufferie biomasse sera opérationnelle à partir de septembre 2024. Pour compenser les émissions liées au transport de cette biomasse, Lunéville collabore avec l’entreprise Stock CO2 pour planter 2 à 3 hectares de forêt sur le territoire de la ville. Dans le cadre de ce projet, un réseau de canalisation d’environ 12 km sera installé à compter de janvier 2023, permettant d’approvisionner en chauffage et eau chaude plus de 50 points de livraison. Cette chaufferie biomasse offre un prix stable et compétitif dans la durée aux abonnés, car elle leur permet de profiter d’une TVA réduite de 5,5% du fait d’avoir utilisé plus de 50% d’énergie renouvelable. Grâce à ce projet, la ville pourra également lutter contre la précarité énergétique mais également réduire les rejets atmosphériques avec « plus de 8 000 tonnes de CO2 évitées par an, soit l’équivalent de 3 300 véhicules retirés de la circulation », selon la mairie.

21 oct. 2022 La Tribune, 12/10/2022

Vitisolar : un démonstrateur agriphotovoltaïque au cœur des vignes

L’Inrae Nouvelle-Aquitaine étudie l’impact de l’implantation des panneaux photovoltaïques au milieu des vignes sur la production viticole. A cet effet, l’Inrae a mis en place un partenariat notamment avec EDF et ArcelorMittal Exosun (Ampex). Ce partenariat se manifeste à travers le projet de démonstrateur agriphotovoltaïque Vitisolar, en cours de construction à Villenave-d’Ornon, au sein de la Métropole de Bordeaux. Les porteurs du projet s’attendent à ce qu’il soit opérationnel d’ici début 2023. Côté technique, EDF et ses partenaires œuvrent sur le prototype du démonstrateur, avec des premiers tests déjà opérants. « Nous tenons le calendrier », assure Axel Becker, responsable du département solaire chez EDF Renouvelables. Puisqu’il s’agit de l’un des premiers tests de solution agriphotovoltaïque, en terre viticoles, des enjeux spécifiques sont donc à étudier. « C'est assez nouveau, il y a tout un champ de technologies à découvrir. Les panneaux doivent être relativement flexibles, car la vigne a parfois besoin de beaucoup de soleil ; mais ils peuvent être aussi très protecteurs - ils sont conçus pour résister à des grêlons de la taille d'une balle de golf, ce qui présente un réel intérêt pour les exploitants – et peuvent aussi protéger du gel, en limitant de quelques degrés la baisse de la température au sol », explique Axel Becker.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

27 jan. 2023
Innovations et projets durables

Revue de presse du 27 jan.

A la une :  Projet Ecocombust d’EDF : l’État donne sa validation

20 jan. 2023
Innovations et projets durables

Revue de presse du 20 jan.

A la une :  Transition énergétique : le numérique a un rôle à jouer

13 jan. 2023
Innovations et projets durables

Revue de presse du 13 jan.

A la une :  Le groupe EDF acquiert Les ECO-Isolateur

Voir toutes les revues de presse