Innovations et projets durables

Revue de presse

19 mar. 2021

Partager :

innovations et projets durables

19 mar. 2021 lagazettedescommunes.com, 11/03/2021

Métropole européenne de Lille : un plan climat air énergie territorial ambitieux

La métropole européenne de Lille (MEL) a adopté mi-février 2021 son plan climat air énergie territorial (PCAET) ambitieux, composé de dix objectifs et 42 fiches techniques. Celui-ci prévoit une diminution des émissions de gaz à effet de serre de 45% d’ici 2030, un chiffre supérieur à l’objectif national de 40%. Toutefois, le PCAET devrait être révisé à mi-parcours, en 2024, pour s’aligner sur les futurs objectifs de l’Union européenne, qui devraient être relevés à 55 ou 60% d’ici 2030. Le plan climat de la métropole lilloise se veut transversal et chaque service devrait être concerné. Pour Audrey Linkenheld, vice-présidente de la métropole européenne de Lille en charge de la transition écologique, les émissions de gaz à effet de serre doivent être réduites à la source, dont celles liées à l’importation de marchandises. Celles-ci sont 2,5 fois plus importantes que les émissions directes et indirectes liées à l’énergie dans l’empreinte carbone de la MEL. La métropole prévoit par ailleurs de doubler sa production d’énergies renouvelables d’ici 2030 en s’appuyant sur la valorisation des déchets pour les réseaux de chaleur et la « prime air » qui encourage les particuliers à remplacer leur chauffage à bois. La MEL compte rénover 8 200 logements par an contre 3 000 actuellement, grâce à un budget de 30 à 35 millions par an. La métropole est particulièrement attentive aux foyers en difficulté : « on sait que 20 à 25% des ménages sont en situation de précarité énergétique » précise la vice-présidente. La métropole va par ailleurs créer une nouvelle orientation d’aménagement prioritaire (OAP) sur le thème climat, air, énergie, risques et santé, qui sera un guide visant à accompagner les acteurs locaux dans la mise en œuvre de leur stratégie bas carbone ainsi qu’un outil de validation des projets.

19 mar. 2021 greenunivers.com, 08/03/2021

Vallée de la Seine : lancement d’un AMI pour des projets de transition écologique

L’Agence de la transition écologique (Ademe) lance l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Transition écologique et valorisation économique » en partenariat avec les conseils régionaux de Normandie et d’Île-de-France. Cet AMI, qui a pour objectif de faire de la transition écologique un levier de développement économique s’oriente autour de quatre axes : les énergies renouvelables, la mobilité, l’économie circulaire et la transition écologique dans l’industrie. Il concerne les projets interrégionaux de deux ans maximum sur le territoire de la Vallée de la Seine pour des structures basées en Normandie ou en Île-de-France. L’AMI choisira des expérimentations « exemplaires et innovantes » ou des études d’aide à la décision. Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 17 mai 2021 pour des décisions de financement rendues en septembre. Parmi les exemples de thématiques citées par le règlement de l’AMI, se trouvent des « projets opérationnels relatifs à la valorisation thermique, aux enjeux de flux et de massification de la biomasse et des réseaux de chaleurs afférents », le déploiement de véhicules électriques ou de la mobilité hydrogène, ou encore l’utilisation des énergies renouvelables « dans les infrastructures structurantes de la Vallée de la Seine : gares, ports, réseaux ferrés et routiers ». Lors de l’édition précédente, l’un des lauréats était le projet Ecodownup, une « étude de préfiguration de la création d’un écosystème amont et aval pour la fabrication de batteries de véhicules électriques » portée par Le Havre Métropole.

19 mar. 2021 sudouest.fr, 12/03/2021

Bordeaux : un tableau de bord énergétique citoyen va être installé dans le futur écoquartier

La métropole bordelaise, qui a pour ambition de devenir un territoire à énergie positive en 2050, mène plusieurs actions pour y parvenir. Le développement des énergies renouvelables ou encore la sensibilisation des citoyens à la réduction de leur consommation d’énergie font notamment partie des axes de travail. Dans ce contexte, un « tableau de bord énergétique citoyen » va être installé dans le futur quartier Bastide-Niel. Il a pour objectif d’encourager les habitants à réduire leurs consommations lors des périodes où l’électricité ne provient pas de sources renouvelables locales et à consommer en période de production d’énergie renouvelable locale. Ce projet permettra aux résidents de participer au développement de projets d’autoconsommation collective photovoltaïque dans leur quartier. Grâce à cette « expérimentation » en grandeur nature, la collectivité pourra disposer de connaissances sur l’évolution de la consommation d’électricité et s’appuyer sur les résultats pour le développement de futurs écoquartiers.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

30 avr. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 30 avr.

A la une : PACA : les projets de géothermie se développent

23 avr. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 23 avr.

A la une : Hydrogène : Hynamics va construire une station bas carbone à Nice

16 avr. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 16 avr.

A la une : Le groupe EDF va fournir de l’électricité renouvelable à la SNCF pendant 20 ans

Voir toutes les revues de presse