Innovations et projets durables

Revue de presse

17 juil. 2020

Partager :

innovations et projets durables

17 juil. 2020 leparisien.fr, 10/07/2020

La Bretagne multiplie les projets en lien les énergies renouvelables sur son territoire

Afin de résoudre les problèmes inhérents à la transition énergétique, la Bretagne s’est tournée vers les énergies renouvelables avec la mise en place d’un certain nombre de projets en Vendée, à l’île Saint-Nicolas des Glénan, et dans le Finistère. Concernant le projet en Vendée, les acteurs mobilisés dans le cadre du Smart Grid Vendée ont participé entre 2013 et 2018 au déploiement des solutions pour 120 bâtiments publics, 1 000 points lumineux, 37 centrales photovoltaïques ou 7 usines d'eau potable. Ce projet avait pour objectif d’évaluer la flexibilité du réseau à grande échelle ainsi que la capacité des sites à s'adapter aux conditions de production et à la demande. S’agissant de l’ile Saint-Nicolas des Glénan, c’est un projet visant à alimenter l’île à 100% par les énergies renouvelables à l’horizon 2021 qui a été conçu. En 2019 par exemple, les bâtiments de la commune ont été équipés par 142 m2 de panneaux solaires en toiture et l'éolienne a été reprogrammée pour atteindre une puissance de 20 kilowattheures (kW). Toujours dans le cadre de ce projet, un parc de stockage d’une centaine de batteries ainsi qu’un système de prévision de la météo ont également été déployés. S’agissant enfin du Finistère, le projet Finistère Smart Connect, porté par des acteurs tels que le Syndicat départemental d’énergie et d’équipement du Finistère (SDEF), a pour objectif le pilotage de certaines infrastructures publiques par le biais d’un réseau connecté. Ayant débuté depuis 2016 sur l'île d'Ouessant, le smart grid va pouvoir être expérimenté au niveau de la communauté de communes du Pays d'Iroise.

17 juil. 2020 leparisien.fr, 08/07/2020

Le soleil brille dans les Hauts-de-France

La région des Hauts-de-France vient de lancer un appel à projets pour accélérer la transformation énergétique des entreprises, grâce à une aide allant jusqu’à 150 000 euros pour les sociétés qui installeront des panneaux photovoltaïques. Les entreprises qui souhaitent bénéficier de cette aide devront produire entre 250 et 500 kWc d’électricité, l’équivalent d’environ 1000 à 5000 m2 de panneaux installés sur des toitures ou des ombrières mais « en aucun cas pour artificialiser les sols » prévient l’appel à projets. « Malheureusement, c’est très restrictif. Je connais peu d’entreprises qui auront assez de surface de toit solide pour accueillir ces panneaux, à part nos grosses usines » déplore François Gravelle, agriculteur à La Neuville-sur-Oudeuil. Par ailleurs, 80% de l’énergie produite doit être consommée sur place par l’entreprise, voire alimenter les entreprises voisines, et ne peut pas être injectée dans le réseau public. Dans la région, le département de l’Oise investit depuis plusieurs années dans le développement du photovoltaïque. La base aérienne militaire de Creil, par exemple, inaugurera en 2022 la plus grande installation photovoltaïque d’Europe : 547 000 panneaux sur 180 hectares de terrain. A Meux, le spécialiste de la logistique automobile Walon France débutera cet été l’installation de 148 000 m2 de panneaux. L’Oise aide également chaque année entre 200 et 400 particuliers à installer des panneaux photovoltaïques sur leur habitation.

17 juil. 2020 lemondedelenergie.com, 06/07/2020

Le développement des écoquartiers

Le développement des écoquartiers a permis ces dernières années de répondre à un nombre considérable d’enjeux émergents, tels que le développement des énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, l’engagement des collectivités, etc. Ils sont en même temps vertueux pour l’énergie, les villes et les citoyens. De nombreuses villes européennes ont conçu les écoquartiers comme des portions de la ville, avec des objectifs en matière d’efficacité énergétique sur une « périmètre test ». Cette démarche d’ « urbanisme habituelle », permet d’établir une identité de quartier en lien direct avec sa situation et la population qui l’habite. En d’autres occasions, les écoquartiers ont été conçus comme une extension de la notion de bâtiment à un périmètre comprenant plusieurs édifices et existent comme des entités isolées. L’ensemble de ces expériences révèle que les écoquartiers doivent être créés comme étant des lieux de transversalité entre activités et système urbain (énergie, transports, services sociaux, etc.). Les décideurs politiques, les promoteurs, les constructeurs, les urbanistes, les syndicats des copropriétaires doivent concevoir dès le départ les écoquartiers ensemble. Un gestionnaire opérateur de quartier devrait également suivre le développement du projet écoquartier et veiller à en améliorer l’efficacité afin de garantir un modèle économique viable.

17 juil. 2020 actu-environnement.com, 08/07/2020

L’Occitanie accélère sur le V2G

La région Occitanie, l’Agence régionale de développement économique (Ad’Occ), l’Agence de la transition écologique (Ademe) et EDF, ont récemment lancé le projet « Flexitanie », un projet pour le développement de solutions de recharge et de décharge des batteries des véhicules électriques dites « Vehicule-to-Grid » (V2G) ou « smart charging ». Dreev, la co-entreprise d’EDF et de la start-up américaine Nuvve, déploiera dans le département du Gard des bornes de recharge bi-directionnelles. Ces installations intelligentes permettront d’alimenter 100 berlines compactes Nissan Leaf 100% électriques, reparties chez une dizaine d’industriels sur le territoire, et générer l’équivalent d’une centrale de production de 1 MW. « Grâce aux technologies V2G, l’énergie accumulée dans les batteries des véhicules électriques peut aussi servir à ré-alimenter un bâtiment, un quartier ou le système électrique quand ces derniers en ont besoin » ont déclaré les quatre partenaires dans le communiqué de presse. « Avec le lancement de projet inédit en France, c’est un tout nouveau modèle qui s’invente et s’expérimente sur le territoire régional. Ce projet V2G est aussi une réponse concrète à notre ambition d’être la première région à énergie positive d’Europe où la mobilité électrique est repensée pour mieux intégrer les énergies renouvelables » a déclaré Carole Delga, présidente de la région Occitanie.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

31 juil. 2020
Innovations et projets durables

Revue de presse du 31 juil.

A la une : L’hôpital doit accélérer sa transition écologique

24 juil. 2020
Innovations et projets durables

Revue de presse du 24 juil.

A la une : Les villes européennes misent sur les EnR

10 juil. 2020
Innovations et projets durables

Revue de presse du 10 juil.

A la une : Pays de la Loire : la région mobilisée pour la transition écologique et énergétique

Voir toutes les revues de presse