Innovations et projets durables

Revue de presse

15 jan. 2021

Partager :

innovations et projets durables

15 jan. 2021 leparisien.fr, 27/12/2020

Des innovations écologiques au futur village olympique de Saint-Denis

Le futur village olympique de Saint-Denis (93), qui devrait ouvrir ses portes en 2024, est le fruit de plusieurs expériences écologiques. La première expérimentation concerne le traitement de l’eau pluviale. « Dans le passé, on traitait les eaux de pluie par le tout-à-l’égout. Mais aujourd’hui, les pluies sont plus fortes et avec l’urbanisation, la quantité d’eaux usées augmente. Il n’y a donc que deux solutions : augmenter le diamètre des réseaux… ou permettre à l’eau de s’infiltrer dans le sol », résume Jean-Pascal Mermet, président de TenCate Aquavia, la société qui a mis au point la solution dite « aquatextile ». Ce textile technique est testé sur le chantier de la gare routière, d’une superficie de 12 000 mètres carrés, où filtre les eaux de pluie le long de la « chaussée-réservoir ». Les filaments oléophiles qui le composent, retiennent les hydrocarbures et dépolluent l’eau qui s’infiltre dans le sol. Les hydrocarbures sont biodégradés par des nutriments minéraux, libérés par l’aquatextile. « Contrairement à d’autres dispositifs, celui-ci ne nécessite aucun entretien, nous avons un retour d’expérience de 60 ans sur la solidité des aquatextiles » commente Jean-Pascal Mermet. Les entreprises Icade et CFC Habitation ont été chargées de réaliser des immeubles « zéro déchet ». Il s’agit de bâtiments capables de traiter 100% de ses déchets organiques et eaux usées. Toutefois, les collectifs d’habitants restent inquiets : « nous parler de procédés innovants au sein du village olympique, c’est bien. Mais on voit qu’au sein de ce village, la place dédiée aux espaces verts a été réduite. On nous parle de béton zéro carbone, mais ça reste du béton », nuance Cécile Gintrac, du comité de vigilance JO 2024 de Saint Denis.

15 jan. 2021 lenergeek.com, 06/01/2021

Annecy : des réseaux de chaleur plus écologiques

Le 5 janvier 2021, l’association Amorce a décerné le label « écoréseau de chaleur » à la ville d’Annecy afin de la distinguer pour son nouveau réseau de chaleur exemplaire. La ville a en effet investi dans deux nouvelles infrastructures écologiques afin de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre (GES). La première est une chaufferie de biomasse-gaz, remplaçant un équipement au fioul. Le réseau de chauffage urbain Novel équipe 4 200 logements et 15 bâtiments publics. Il est alimenté par une centrale produisant 53 500 MWh de chaleur à partir de 85% de biomasse renouvelable et 15% de gaz naturel. Annecy Bio Chaleur, l’exploitant de ce réseau, économise environ 12 000 tonnes de CO2 chaque année et ses usagers voient leur facture baisser de 20%. Le second réseau novateur, aussi récompensé par le label « écoréseau de chaleur », a été mis en fonction dans le quartier Champ Fleuri à Seynod. Il fournit à 4 200 logements de la chaleur récupérée à hauteur de 75% par l’énergie thermique de l’usine d’incinération du Sila à Chavanod. Cette récupération permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre par rapport à la chaleur produite avec du fioul lourd ou du gaz naturel. D’autres municipalités ont déployé des solutions écologiques et ont été labellisées « écoréseau de chaleur », comme à Cergy-Pontoise, Metz, Saint-Etienne, ou encore Brest.

15 jan. 2021 ouest-france.fr, 10/01/2021

Rénovation énergétique : 16 millions d’euros pour le Mans université

Dans le cadre du plan de relance, le bâtiment des sciences de l’université du Mans va faire l’objet de travaux de rénovation. L’université de la Sarthe a déposé 25 appels à projets pour un montant total de 30 millions d’euros grâce au plan « France Relance » qui prévoit un vaste programme de rénovation énergétique des bâtiments publics. 19 ont été retenus, et 16 millions d’euros ont été accordés. Les projets concernent tout d’abord la réhabilitation thermique de l’amphithéâtre 3, ainsi que celle du bâtiment de physique-chimie de la faculté des sciences. 12 millions d’euros seront nécessaires pour les travaux, tandis que 3 millions seront voués à la rénovation du réseau de chaleur et du remplacement des chaudières. Le changement d’éclairage de plusieurs amphithéâtres et de salles d’examen est également prévu, avec 600 000€ dédiés. Ces investissements ont pour vocation de réaliser des économies d’énergie et de réduire l’empreinte écologique des bâtiments universitaires, ainsi que de soutenir le secteur de la construction.

15 jan. 2021 corsenetinfos.corsica, 07/01/2021

Corse : une convention pour amorcer une politique d’efficacité énergétique

Le 6 janvier 2021, l’agence de l’Aménagement, de l’Urbanisme et de l’Energie de Corse (AUE) et EDF ont signé une convention en faveur de l’efficacité énergétique. La convention confie à l’AUE le pilotage et la mise en œuvre de six actions structurantes : la rénovation des logements collectifs et sociaux, des logements individuels, et de l’éclairage public, ainsi que le développement de la filière « bois énergie » et celui de la filière solaire thermique « individuel » et « collectif ». Une enveloppe de 71 millions d’euros sur quatre ans est dédiée à la réalisation de ces actions. Ces différentes mesures devraient permettre d’économiser « l’équivalent de la consommation annuelle des villes de Corte et Porto-Vecchio », explique le président de l’exécutif, Gilles Simeoni. Les entreprises, les communes et les particuliers réaliseront « jusqu'à 100 euros d'économies par mois » et gagneront en pouvoir d’achat. La Corse espère ainsi devenir une région énergétiquement autonome à l’horizon 2050. « Cela nécessite de faire porter deux tiers des efforts sur la maîtrise de l’énergie, et un tiers sur le développement des énergies renouvelables. […] Aujourd’hui, on passe de la décision politique à l’opérationnel », résume Gilles Simeoni.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

26 fév. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 26 fév.

A la une : Un béton de bois à bilan carbone négatif

19 fév. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 19 fév.

A la une : L’Occitanie veut installer 100 bornes de recharge vehicle-to-grid (V2G)

05 fév. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 05 fév.

A la une : Bretagne : un label récompense le réseau d’énergie de Vitré

Voir toutes les revues de presse