Innovations et projets durables

Revue de presse

10 déc. 2021

Partager :

innovations et projets durables

10 déc. 2021 lesechos.fr, 01/12/2021

Dalkia étend ses services en Haute-Savoie

Cluses Énergie, filiale locale de Dalkia, appartenant au groupe EDF, a débuté le 29 novembre 2021 un chantier visant à étendre le réseau de chaleur de la ville de Cluses, en Haute-Savoie. Prévus jusqu’en mars 2022, les travaux vont prolonger de 10 kilomètres le réseau de chaleur local, afin de le porter à 13,7 km au total. Il sera alimenté à 80% par la chaleur fatale produite par l’incinérateur de déchets de Marignier, et fournira en chauffage et eau chaude près de 3 000 logements situés à Cluses et Scionzier. Le projet s’élève à 13 millions d’euros, dont 5,7 millions financés par l’Agence de la transition écologique (Ademe), et permettra d’éviter 4 500 tonnes de CO2 par an. Dalkia s’appuiera sur son centre de pilotage à distance, le Dalkia Energy Savings Center (DESC), situé à Vaulx-en-Velin, pour suivre l’avancée des travaux ainsi que les performances du réseau. Ce centre suit déjà le Marché Public Global de Performance que le département de la Haute-Savoie a signé avec Dalkia Smart Building. Ce contrat prévoit d’optimiser la performance énergétique de 34 sites – 29 collèges et 5 chaufferies fioul/propane à convertir à la biomasse – sur une durée de dix ans. Les sites seront équipés d’objets connectés afin d’ajuster localement les consommations au plus près des besoins. Ce projet a pour ambition d’atteindre 26% d’économies d’énergie sur dix ans et de réduire de 32% les émissions de CO2 du département.

10 déc. 2021 letrois.info, 03/12/2021

Hynamics alimentera les bus hydrogène du Grand Belfort

Le 3 décembre 2021, Hynamics, la filiale du groupe EDF dédiée à l’hydrogène, a signé, avec le Grand Belfort et Optymo, son réseau de bus, une convention de mise à disposition d’hydrogène fabriqué par électrolyse. Hynamics lancera en mai 2022 la construction d’une station hydrogène à l’entrée sud de Belfort, qui sera réalisée en deux étapes. Dans un premier temps, un électrolyseur d’une puissance d’1 MW sera installé afin de produire 400 kilos d’hydrogène 100% renouvelable par jour. Une extension prévue en 2025 permettra d’atteindre une puissance de 2 MW avec une capacité quotidienne de 800 kilos d’hydrogène. D’un coût total estimé entre 12,5 et 13,5 millions d’euros, la station aura pour objectif d’alimenter sept bus hydrogène à compter du 1er avril 2023, puis une vingtaine de bus supplémentaires deux ans après. D’après les porteurs du projet, la station permettra au réseau de transport et aux industriels de réduire leurs émissions de CO2 de 3 000 tonnes par an à partir de 2025. L’hydrogène 100% renouvelable sera fabriqué à partir de l’électricité issue du parc éolien Les Coteaux, situé à Aubeterre, dans l’Aude. L’emplacement de la station pourra à terme profiter aux industriels et aux poids lourds qui pourront se ravitailler en hydrogène. « C’est la première station qui s’inscrit dans une économie industrialo-mobilité », souligne Christelle Rouillé, directrice générale d’Hynamics. Grâce à la disposition modulaire de la station et à sa capacité foncière, la filiale du groupe EDF pourra agrandir le site en fonction des besoins. Hynamics a pour ambition de devenir l’un des leaders européens du marché de l’hydrogène bas carbone et renouvelable d’ici 2030. « Nous sommes au tout début d’une très belle et grande histoire », assure Christelle Rouillé.

10 déc. 2021 estrepublicain.fr, 06/12/2021

Citelum permet à Lunéville de baisser sa facture d’électricité avec des leds

Grâce à son partenariat avec Citelum, filiale du groupe EDF, en charge de son parc d’éclairage public, la commune de Lunéville enregistre une baisse de sa facture d’électricité depuis plusieurs années.. La consommation d’énergie de la ville a baissé de près de 40% entre 2016 et 2019 suite à l’utilisation progressive de diodes électroluminescentes (leds). « Prenez l’exemple de l’avenue Charles-de-Gaulle : des dizaines de luminaires. Il y a encore trois ans, ces ampoules consommaient 250 watts du soir au matin. Aujourd’hui, nous sommes à 77 watts et même à 38 watts de 22 h à 5 h », se félicite Régis Wuller, responsable de l’agence lunévilloise de Citelum. L’investissement dans les nouvelles lumières permet également de faciliter l’entretien du parc. Grâce aux Leds, un simple nettoyage de l’éclairage suffit désormais. Auparavant il fallait changer 4 000 ampoules tous les trois ans. La réduction de moitié de la puissance des luminaires entre 22h à 5h du matin permet de diviser par deux la consommation d’énergie des Leds, qui elles-mêmes, réduisent par plus de deux la facture d’électricité. « Les économies que nous réalisons nous permettent d’investir dans du nouveau matériel, toujours moins gourmand, plus facile à entretenir… », ajoute Régis Wuller.

10 déc. 2021 Le Républicain Lorrain, 04/12/2021

Le chantier du réseau de chaleur biomasse de Sarreguemines avance

Dalkia, filiale du groupe EDF, a franchi une nouvelle étape dans le chantier de création d’un réseau de chaleur biomasse à Sarreguemines, débuté en septembre 2020. La chaufferie biomasse mise en service permet de desservir 23 des 100 sous-stations prévues, le Centre Hospitalier Spécialisé (CHS), le centre nautique, un gymnase et un stade. Les travaux de raccordement de la rive droite sont presque achevés, tandis qu’ils devraient se poursuivre jusque fin 2022 rive gauche : sur les 18 km de réseau au total, 12,5 km ont déjà été construits. À terme, la ville se chauffera à 70% au bois : des plaquettes forestières écoresponsables achetées localement seront brûlées dans les deux chaudières de dernière génération, d’une puissance de 8,4 MW. La chaufferie, capable de fonctionner de manière autonome durant quatre jours, consommera près de 20 000 tonnes de bois par an. 30% de l’énergie sera produite par deux moteurs de cogénération de 999 KW électriques et par une chaufferie gaz, qui sera construite en 2022. Lorsqu’il sera totalement achevé, le réseau desservira une centaine d’abonnés, couvrant l’équivalent de 9 500 logements. D’un coût de 28 millions d’euros, dont 9 millions subventionnés par l’Agence de la transition écologique (Ademe), le projet évitera le rejet de 10 600 tonnes de CO2 par an.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

24 Juin. 2022
Innovations et projets durables

Revue de presse du 24 Juin.

A la une : EDF mise sur l’open innovation

17 Juin. 2022
Innovations et projets durables

Revue de presse du 17 Juin.

A la une : EDF et l’Institut Océanographique Paul Ricard agissent en faveur de la préservation de la biodiversité

10 Juin. 2022
Innovations et projets durables

Revue de presse du 10 Juin.

A la une : EDF : lancement de la huitième édition des Prix EDF Pulse Startup

Voir toutes les revues de presse