Innovations et projets durables

Revue de presse

10 sep. 2021

Partager :

innovations et projets durables

10 sep. 2021 euro-energie.com , 30/08/21

Saint-Nazaire : progression du chantier du premier parc éolien en mer

Le 28 août 2021, le Premier ministre, Jean Castex, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, et la ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, ont constaté l’avancement du premier chantier éolien en mer de France, situé à Saint-Nazaire. Deux ans après le lancement du projet, la fabrication des différents composants du parc a fortement progressé et les opérations d’installation en mer avant mise en service ont déjà débuté. D’une capacité de 480 MW, les 80 éoliennes seront installées sur le plateau rocheux du banc de Guérande à partir du printemps 2022. À terme, le parc pourra produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 700 000 personnes, soit l’équivalent de 20% de la consommation électrique de Loire-Atlantique. « C’est une immense fierté pour le groupe EDF de construire le tout premier parc éolien en mer en France. […] Avec trois parcs éoliens en mer en cours de construction, un projet en développement et un projet pilote d’éolien flottant, le groupe EDF est aujourd’hui leader du secteur en France. Tous ces projets contribuent à la constitution d’une véritable filière industrielle française d’excellence qui crée déjà de la valeur et des emplois pour les territoires et notamment pour la région Pays de la Loire. Ils s’inscrivent pleinement dans la stratégie CAP 2030 du groupe EDF qui vise à doubler ses capacités renouvelables dans le monde entre 2015 et 2030 pour les porter à 60 GW nets », s’est félicité Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe EDF, qui accompagnait les ministres lors de la visite du chantier. Le parc éolien en mer est codétenu par EDF Renouvelables, filiale du groupe EDF, et EIH S.à r.l., coentreprise entre le groupe d’infrastructure énergétique Enbridge Inc. et Canada Pension Plan Investment Board.

10 sep. 2021 lesechos.fr , 16/09/21

Un concours pour réduire la consommation d’énergie à Paris La Défense

L’établissement public Paris La Défense, gestionnaire du quartier d’affaires francilien, organise à partir de septembre 2021 un concours afin d’inciter les entreprises à réduire leur consommation énergétique. Le Concours Usages Bâtiment Efficace (CUBE) s’inscrit dans le cadre du championnat de France de réduction des consommations d'énergie et d'émissions carbone, porté par l'Institut Français pour la Performance du Bâtiment (IFPeB). Créé en 2014, CUBE met en compétition durant un an les entreprises, les établissements scolaires et les bâtiments, sur la réalisation d’économie d’énergie et de CO2. En répondant à cette initiative spéciale « territoires » de l’IFPeB, Paris la Défense anticipe la loi ELAN, qui impose dès septembre 2021 aux acteurs privés et publics de réduire la consommation énergétique de leurs bâtiments de 40% d’ici 2030. L’objectif secondaire du gestionnaire est d’inciter les autres quartiers d’affaires français et européens à emboîter le pas. À La Défense, l’établissement public a réussi à mobiliser des entreprises telles que Orange, BNP Paribas Real Estate, Groupama Immobilier et Allianz, qui représentent à elles seules 500 000 m² de bureaux, soit 15% du parc. En 2019, le bilan carbone du quartier d’affaires s’élevait à 1 000 kt CO2, soit l'équivalent d'une ville de 127 000 habitants. Les résultats du concours CUBE seront annoncés en juin 2022.

10 sep. 2021 usine-digitale.fr , 03/09/21

Dalkia et SNCF Gares & Connections inaugurent une plateforme de gestion innovante

Le 2 septembre 2021, Dalkia, filiale du groupe EDF, et SNCF Gares & Connections, filiale de SNCF Réseau, ont inauguré la première phase opérationnelle de la mise en œuvre de l’outil de pilotage Building Information Modeling (BIM). Ce lancement est la première étape d’un partenariat signé un an plus tôt entre les deux acteurs, dans le but de développer des gares « nouvelle génération », grâce à la numérisation des bâtiments et des équipements. BIM est une plateforme dédiée à la Gestion, l'Exploitation et la Maintenance (GEM) du patrimoine ferroviaire de Gares & Connections. L’outil propose la numérisation complète des bâtiments et des équipements de chacune des gares ferroviaires pour faciliter leur exploitation et leur maintenance. « L'ambition est de révolutionner le fonctionnement de nos plus grandes gares, grâce à une approche industrielle basée sur des maquettes numériques, pour permettre à nos agents et aux personnels des entreprises partenaires d'accéder à l'ensemble des informations et de partager toutes les données pour une exploitation plus rationnelle de nos installations », explique Marlène Dolveck, directrice générale de SNCF Gares & Connexions. L’outil permet également « d'aller encore plus loin dans la qualité de l'exploitation de nos gares, que ce soit en termes de gestion énergétique, ou même d'accueil des usagers », ajoute la directrice. La plateforme est en phase d'expérimentation dans les gares de Toulouse Matabiau et de Nîmes Pont du Gard. D’ici une dizaine d’années, l’objectif est d’intégrer sur la plateforme les 122 jumeaux numériques des principales gares françaises. Le projet est complexe puisque toutes les « gares sont différentes, en taille, mais aussi en conception », précise Marlène Dolveck. Pour le site de Toulouse Matabiau, six mois ont été nécessaires pour modéliser le complexe de 15 000 m². D’ici fin 2021, le dispositif sera déployé dans dix gares bretonnes.

10 sep. 2021 estrepublicain.fr , 13/09/21

Belfort : Dalkia lance un grand chantier de rénovation du réseau de chaleur

En août 2021, Dalkia, filiale du groupe EDF, a lancé le chantier de modernisation du réseau de chaleur du quartier des Glacis-du-Château, à Belfort. L’un de ses objectifs est de remplacer 700 mètres de canalisations en fonte par un équipement neuf. Le chantier prévoit également le raccordement de deux nouveaux bâtiments au réseau de chaleur urbain et l’installation de 400 mètres de nouvelles canalisations dans deux rues. Les travaux se poursuivront sur six ans avec la rénovation de quatre tronçons entre 2024 et 2027. La chaufferie centrale fonctionnant au gaz sera transformée en chaufferie biomasse d’ici l’automne 2022, afin de produire une chaleur plus écologique et rentable. Le bâtiment sera agrandi pour accueillir deux nouvelles chaudières au bois et deux silos semi-enterrés seront aménagés pour stocker le bois. D’une puissance totale de 3 MW, la chaudière doit permettre de couvrir 76% des besoins de chaleur. Dalkia se fournira dans un rayon de 70 kilomètres autour de Belfort de 6 000 tonnes de plaquettes forestières par an. Grâce à ce projet de rénovation d’un montant de 4,2 millions d’euros, la filiale du groupe EDF participe à la lutte contre la précarité énergétique et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, en évitant le rejet annuel de 3 850 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Ces travaux s’inscrivent dans l’attribution, début 2021, d’une délégation de service public à Dalkia pour une durée de vingt ans.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

01 juil. 2022
Innovations et projets durables

Revue de presse du 01 juil.

A la une : Le Futuroscope : inauguration du nouveau système de chauffage et de climatisation

24 Juin. 2022
Innovations et projets durables

Revue de presse du 24 Juin.

A la une : EDF mise sur l’open innovation

17 Juin. 2022
Innovations et projets durables

Revue de presse du 17 Juin.

A la une : EDF et l’Institut Océanographique Paul Ricard agissent en faveur de la préservation de la biodiversité

Voir toutes les revues de presse