Innovations et projets durables

Revue de presse

09 juil. 2021

Partager :

innovations et projets durables

09 juil. 2021 euro-energy.com , 29/06/21

EDF Renouvelables met en service la centrale solaire du Grand Guéret

La filiale du groupe EDF, EDF Renouvelables, et ses deux partenaires, la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret et Élina (Société d’économie mixte Fdes syndicats d’énergies de Creuse et de Haute-Vienne) ont annoncé la mise en service de la centrale photovoltaïque du Grand Guéret, dans la Creuse. D’une puissance installée de 15 MWc, la centrale compte 33 000 panneaux photovoltaïques répartis sur une surface de 17 hectares de friches industrielles. Avec une production annuelle de 16 GWh, elle couvre les besoins en électricité de 3 250 habitants, soit plus de 11% de la population du Grand Guéret. Cette centrale solaire a été en partie financée par les habitants grâce à une campagne de financement participatif, qui a permis de recueillir 200 000 euros d’une cinquantaine d’investisseurs locaux. « La centrale photovoltaïque du Grand Guéret répond aux enjeux de transition énergétique du territoire. Cette nouvelle centrale solaire reflète notre implication auprès de l’Agglomération et de ses riverains pour faire de ce projet collaboratif une réussite collective », se félicite David Augeix, directeur Régional Sud d’EDF Renouvelables. La centrale s’inscrit dans le Plan solaire du groupe EDF, qui prévoit d’atteindre 30% de parts de marché en France d’ici 2035 et de devenir l’un des principaux acteurs de l’énergie solaire.

09 juil. 2021 letelegramme.fr , 30/06/21

Brest Métropole : un bilan positif pour les réseaux de chaleur

La chambre régionale des comptes (CRC) de Bretagne a publié le 30 juin 2021 son rapport d’observations sur les réseaux de chaleur de Brest et de Plougastel-Daoulas. Ce contrôle s’inscrit dans le cadre d’une enquête nationale des juridictions financières sur le chauffage urbain, pour les années 2015 et suivantes. « Le réseau de chaleur de Brest est l’un des plus importants de Bretagne avec près de 47 km de long et 158 GWh livrés en 2018. […] Il se caractérise par un équipement unique en France : une tour de stockage thermique baptisée miroir des énergies. D’une capacité de 900 m3, ce réservoir a pour fonction de stocker, puis de distribuer, de la chaleur provenant de l’Unité de Valorisation Énergétique des Déchets (UVED) du Spernot. Si cette installation innovante, mise en service à la fin 2016, est d’ores et déjà pleinement opérationnelle, l’évaluation de sa performance reste à mener », résume le rapport. Les observations sur le contrôle de la gestion par Brest Métropole mettent en avant un financement pertinent : entre 2014 et 2018, 20 millions d’euros ont été investis dans l’extension et la rénovation du réseau existant. « Ces dépenses ont entraîné une augmentation soutenable de l’endettement du budget annexe chauffage urbain » note la chambre régionale. Elle juge d’ailleurs que la tarification du réseau de chaleur de Brest est « compétitive et s’améliorera encore à compter de 2020, première année de pleine exécution du nouveau contrat. En 2017, le prix moyen de la chaleur (67,70 euros TTC le mégawattheure) était inférieur à la moyenne nationale (75,10 euros TTC/MWh) et équivalent aux installations de dimension comparable. La chaleur du réseau de Plougastel-Daoulas est livrée à un prix (77,30 euros TTC/MWh en 2017) légèrement supérieur à la moyenne nationale (75,10 euros TTC/MWh). Pour autant, ce réseau reste compétitif pour une installation de chauffage urbain de taille réduite ».

09 juil. 2021 presseagence.fr , 28/06/21

EDF accélère le développement de l’hydrogène en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Convaincu du potentiel de croissance du marché de l’hydrogène, le groupe EDF veut devenir un acteur de première importance dans le secteur de l’hydrogène, notamment dans l’industrie et la mobilité, aussi bien en France qu’à l’international. Pour y parvenir, le Groupe a créé la filiale Hynamics, spécialisée dans la production à partir de l’électrolyse de l’eau, le stockage et la distribution d’un hydrogène bas carbone et renouvelable. La filiale apporte aux acteurs de l’industrie et de la mobilité lourde, deux secteurs particulièrement polluants, une alternative décarbonée aux carburants de type fioul et diesel. « La filière hydrogène peut accélérer la décarbonation des usages. Depuis 2019, notre filiale Hynamics propose des solutions clés en main. La stratégie consiste à construire des équipements là où la production d’hydrogène est attendue. […] Le but est d’atteindre le plus rapidement possible la maturité industrielle. Nous menons des projets importants sur le territoire avec une production alimentée par de l’électricité photovoltaïque ou issue du système électrique et une consommation sur place en mobilité lourde », explique le délégué à l’Action Régionale d’EDF en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Frédéric Busin. Dans la région, EDF accompagne plusieurs projets innovants sur l’hydrogène. Hynova, start-up marseillaise spécialisée dans la fabrication de bateaux à propulsion électro-hydrogène, a conçu le premier bateau de plaisance utilisant de l’hydrogène stocké à bord et destiné à la production en série. La jeune entreprise souhaite promouvoir son projet auprès des élus locaux, des partenaires maritimes et du grand public. L’agglomération Cannes Pays de Lérins souhaite construire une station de production et de distribution d’hydrogène vert afin d’approvisionner dès 2023 la flotte de Palm Bus ainsi que les premières bennes à ordures ménagères hydrogène du territoire. Le projet H2 Gardanne a lui aussi prévu d’installer d’ici 2023 une station de production d’hydrogène vert par électrolyse de l’eau et une station de distribution attenante. Ces différentes innovations pourraient se révéler prometteuses, puisqu’EDF anticipe une démocratisation de l’utilisation de l’hydrogène.

09 juil. 2021 environnement-magazine.fr , 28/06/21

Création d’un fonds carbone local dans les Pays de Brest et du Mans

Le Pays de Brest et le Pays du Mans se sont rapprochés afin de lancer un fonds carbone local. À compter de 2022, l’outil financera les projets de stockage carbone et de compensation carbone opérant sur ces deux territoires. Cette coopération innovante permettra également d’orienter les subventions publiques vers des politiques publiques incitatives : « ces fonds permettront aux acteurs publics et privés de participer pleinement à la transition écologique de leur territoire via le financement d’actions bas-carbone concrètes » expliquent les Pays du Mans et de Brest. En parallèle, l’action « Fermes laitières bas carbone », issue du dispositif du même nom de la région Pays de la Loire et de l’Ademe, a été inscrite par le Pays du Mans dans son Contrat de Transition Écologique (CTE). Cette opération a comme objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les élevages laitiers du territoire. De son côté, le pôle métropolitain du Pays de Brest mène une étude avec l’agence d’urbanisme Brest-Bretagne Adeupa afin de préciser les zones à enjeux pour le stockage de carbone.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

24 sep. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 24 sep.

A la une : Mobive : la Nouvelle-Aquitaine renforce son réseau de bornes de recharge

17 sep. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 17 sep.

A la une : Hynamics : un partenariat pour créer du méthanol décarboné

10 sep. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 10 sep.

A la une : Dalkia et SNCF Gares & Connections inaugurent une plateforme de gestion innovante

Voir toutes les revues de presse