Innovations et projets durables

Revue de presse

08 oct. 2021

Partager :

innovations et projets durables

08 oct. 2021 ouest-france.fr , 01/10/21

Le Mans Métropole : extension du réseau de chaleur

Les élus de la communauté urbaine Le Mans Métropole ont validé, le 30 septembre 2021, le projet d’extension du réseau de chaleur. Ils ont signé avec Syner’gie, filiale de Dalkia en charge de l’exploitation du réseau, un avenant au contrat de concession du réseau jusqu’en 2040. Le projet prévoit d’étendre le réseau vers le centre-ville du Mans afin d’alimenter en chaleur de nouveaux quartiers. Créé en 2017, le réseau s’étale actuellement sur 40 kilomètres et dessert 18 000 équivalents logements, dont 8 000 logements sociaux. L’unité de valorisation énergétique des déchets (Uved) du Mans alimente le réseau grâce à la valorisation de 14 000 tonnes de déchets par an. Le nouveau projet prévoit l’extension du réseau sur 13 kilomètres pour un budget de 20 millions d’euros de travaux. 14 millions d’euros serviront à la construction des kilomètres supplémentaires, 3 millions à une chaufferie d’appoint au gaz, afin de couvrir les pics de froid en hiver, et 3 millions au raccordement de 52 nouveaux abonnés potentiels. Les travaux sur le réseau devraient débuter à l’automne 2022 et ceux pour le raccordement au printemps 2023. Le réseau de chaleur actuel permet à la communauté urbaine d’économiser 42 000 tonnes de CO2 par rapport à une production de chaleur issue du gaz. Avec l’extension du réseau, Le Mans Métropole se donne les moyens d’atteindre ses objectifs de transition écologique, qui sont de réduire, d’ici 2030, ses consommations d’énergie de 30% et ses émissions de gaz à effet de serre de 40%. La collectivité vise la neutralité carbone à l’horizon 2050. D’autres extensions pourraient être mises en œuvre dans les années à venir, afin de desservir d’autres communes de la communauté urbaine.

08 oct. 2021 maddyness.com , 04/10/21

EDF Pulse, l’innovation au service de la transition énergétique

Pour répondre à l’urgence climatique et limiter le réchauffement au-dessous de 2°C d’ici la fin du 21e siècle, comme le stipule les accords de Paris, le groupe EDF a fait de la neutralité carbone sa raison d’être. Dans ce contexte, le leader européen de l’électricité décarbonée met en œuvre de nombreuses actions afin d’encourager l’innovation en interne et en externe et pour accompagner ses clients vers la transition énergétique. « La transition énergétique repose en grande partie sur le fait d’utiliser l’électricité décarbonée dans tous les domaines : mobilité électrique, hydrogène bas carbone, chauffage des habitations, processus industriels, etc. En tant que producteur d’énergie décarbonée, l’enjeu principal d’EDF est d’assurer la transition énergétique de l’ensemble de ses clients – particuliers, entreprises et collectivités –, et de les aider à évoluer des énergies fossiles vers une électricité bas carbone », explique Michel Vanhaesbroucke, directeur d’EDF Pulse Ventures et Incubation. Si la technologie est un élément indispensable à l’accélération de la transition énergétique, elle ne peut être le seul levier. D’autant qu’un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) de mai 2021 indique que la moitié des technologies décarbonées nécessaires à la neutralité carbone n’existent pas ou ne sont qu’au stade du prototype. Afin de soutenir la transition énergétique, il est donc nécessaire de faire évoluer les modèles d’affaires. Dans ce but, le groupe EDF, qui dispose pourtant d’un budget annuel de R&D de 600 millions d’euros et de 2 000 chercheurs, a choisi de collaborer avec des jeunes pousses : « le sens de la coopération avec les startups, c’est de développer des solutions qui marient technologies et modèles d’affaires, pour les mobiliser au service de nos clients », détaille Michel Vanhaesbroucke. Le Groupe a créé il y a cinq ans une structure associant le fonds d’investissement du Groupe, EDF Pulse Ventures, et l’entité d’accompagnement des projets intrapreneuriaux, EDF Pulse Incubation. L’objectif est de réfléchir de manière très large à la transition énergétique, en faisant appel à l’innovation, que ce soit auprès des salariés ou de startups externes. EDF Pulse Incubation offre à tous les salariés un espace ouvert pour tester de nouveaux business models et les accompagner jusqu’à l’industrialisation. « Dans cet effort collectif, il y a une ressource essentielle à valoriser : le potentiel d’innovation des salariés ! Il faut être intimement convaincu de la valeur que représente l’expérimentation et être capable de tirer les leçons des tests menés sur le marché », souligne Marine Zimmermann, directrice d’EDF Pulse Incubation.

08 oct. 2021 usinenouvelle.com , 29/09/21

EnR : une campagne de financement participatif pour la centrale solaire de Saumur

EDF Renouvelables, filiale du groupe EDF, a lancé, le 15 septembre 2021, une campagne de financement participatif pour la construction d’une centrale photovoltaïque à Saumur, dans le Maine-et-Loire. Fixée à 96 000 euros, cette campagne est ouverte aux habitants de la Communauté d’Agglomération de Saumur Val de Loire et du département du Maine-et-Loire, ainsi qu’aux résidents des départements limitrophes. La collecte permettra de financer une partie des travaux de la centrale. Pour les habitants, il s’agit d’une opportunité de contribuer à un projet de transition énergétique local, et de s’impliquer dans le changement durable de leur territoire. Située sur le site de l’ancienne déchetterie du Chemin-Vert, la future centrale sera dotée d’environ 25 000 panneaux photovoltaïques et aura une puissance 10 MW. Elle devrait être mise en service mi-2022 et couvrir la consommation électrique annuelle de près de 5 000 habitants.

08 oct. 2021 sudouest.fr , 03/10/21

Pyrénées : EDF petite hydro investit pour optimiser les infrastructures hydrauliques

En Vallée d’Aspe, dans les Pyrénées-Atlantiques, EDF petite hydro gère un ensemble hydroélectrique composé d’une galerie souterraine de 12 kilomètres, qui permet de relier le barrage de Bedous et la centrale hydroélectrique d’Asap-Arros. L’eau qui traverse cette galerie alimente les turbines de la centrale, qui est la plus puissante de la Vallée avec 25 MW. Construite en 1962, sa production moyenne équivaut à la consommation annuelle de plus de 40 000 personnes. En 2021, EDF petite hydro a investi 3 millions d’euros pour la continuité écologique sur le barrage de Bedous et pour l’optimisation de la galerie, à raison de 1,5 million d’euros chacun. « Dans la galerie, on remplace notamment des clapets, qui permettent de faire couler à l’intérieur l’eau qui circule autour de l’ouvrage, afin que celui-ci ne subisse pas trop de pressions », explique André Delcor, chef du groupement d’usines d’Asasp. En complément, les ouvriers travaillent sur des réparations superficielles de génie civil, le remplacement des vannes de vidange et l’installation de la fibre optique tout au long de la galerie. La fibre permettra d’augmenter les performances de la structure, puisque les informations liées à son fonctionnement seront beaucoup plus rapidement transmises, et de faciliter les contrôles grâce à la vidéo. Les travaux du barrage de Bedous répondent à un double objectif : améliorer la continuité piscicole et assurer le fonctionnement pérenne de l’aménagement. Un ouvrage de continuité écologique, permettant un passage plus adapté pour les poissons, est en cours de construction. Débutés mi-juin 2021, les travaux sur le barrage et dans la galerie devraient être terminés le 29 octobre 2021. Ils sont réalisés par plusieurs entreprises locales. Ce nouvel investissement confirme l’intérêt du groupe EDF pour les Pyrénées-Atlantiques, où il est particulièrement implanté. Entre 2016 et 2020, 8 millions des 19 millions d’euros investis dans les Pyrénées ont été attribués à des entreprises des Pyrénées-Atlantiques. EDF a d’ailleurs déjà un autre projet en cours : le Groupe va investir 500 000 euros à la centrale de Sainte-Marie, à Oloron, pour l’installation d’une caméra qui permettra de compter les poissons.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

26 nov. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 26 nov.

A la une : EDF : une convention pour décarboner le Grand Paris

19 nov. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 19 nov.

A la une : Le groupe EDF et E.Leclerc inaugurent l’un des plus grands projets d’ombrières photovoltaïques

12 nov. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 12 nov.

A la une : Le groupe EDF et Eiffage remportent le marché de l’éclairage public de Paris pour 10 ans

Voir toutes les revues de presse