Innovations et projets durables

Revue de presse

07 Mai. 2020

Partager :

innovations et projets durables

07 Mai. 2020 greenunivers.com , 28/04/20

Occitanie : L’autorité environnementale donne son avis sur le Sraddet

L’Autorité environnementale (Ae) a rendu un avis sur le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (Sraddet) de la région Occitanie. Dans cet avis, l’Ae relève que la démarche partenariale entre différents acteurs du territoire liée à l’élaboration et l’opérationnalisation du Sraddet découle sur des règles plus incitatives que prescriptives et surtout non territorialisées. Concernant le volet dédié aux énergies renouvelables, l’autorité se réjouit du fait que le document évoque la place du citoyen comme un acteur à part entière de la transition énergétique. En effet l’associer permettrait de « favoriser l’acceptabilité sociétale des projets d’énergies renouvelables et le respect des continuités écologiques, afin de concilier énergies renouvelables et préservation de la biodiversité ». S’agissant de la filière éolienne, l’Ae souligne non seulement un déséquilibre géographique avec des fermes éoliennes concentrées uniquement sur l’axe allant de l’Aveyron aux Pyrénées mais également l’absence des questions relatives à l’empreinte carbone des technologies émergentes à l’instar de l’éolien flottant. Toutefois, l’Autorité environnementale se satisfait de l’appel à projet mentionné dans le Sraddet et qui a trait à l’autoconsommation photovoltaïque.

07 Mai. 2020 batirama.com , 29/05/20

Elithis et Catella annoncent la construction de deux tours à énergie positive

Le mardi 28 avril 2020, le bureau d’études Elithis et le fonds berlinois CRIM (Catella Residential Investment Management) ont annoncé le lancement d’un projet de construction de deux tours de logements collectifs BEPOS (bâtiment à énergie positive) dans les villes de Saint-Etienne et de Dijon. Les permis de construire pour ces deux tours venant de leur être accordés, les deux partenaires ont indiqué que la phase de construction devrait commencer cette année. Le bureau d’études a commencé à travailler sur les BEPOS dès les années 2000, et a conçu ses propres bureaux de cette manière, en inaugurant en 2009 sa tour Elithis à Dijon. Le groupe de conseil et d’ingénierie a ensuite lancé la construction de sa première tour de logements collectifs BEPOS à Strasbourg, dont le bâtiment a été livré en 2018. Avec la tour Danube de Strasbourg, Elithis souhaitait également réduire les coûts d’exploitation pour les locataires. Ce bâtiment de 16 étages, 63 logements et 809 m² de bureaux présente un bilan énergétique de 17,66 kWh/m²/an. La tour est chauffée par une sous-station de 180 kW, alimentée par le réseau de chaleur local, majoritairement fourni par une chaufferie biomasse – non incluse dans le calcul du label BEPOS Effinergie 2013. Le bâtiment est équipé de panneaux photovoltaïques sur ses façades et sa toiture, qui génèrent en moyenne 177 MWhef par an et 90,3 kWhep/m²/an. Les tours de Saint-Etienne et Dijon seront construites sur le modèle de la tour Danube, avec une surface 5 000 m² environ, 16 à 18 niveaux, une conception bioclimatique et des panneaux solaires photovoltaïques en toiture et en façade. D’après Elithis, la production photovoltaïque des tours pourrait permettre à un ménage d’économiser environ 1 600 euros de charges annuelles. Engagés dans un partenariat depuis novembre 2019 pour la construction de 100 tours BEPOS à travers l’Europe, Elithis et CRIM affirment que 30 sites ont déjà été identifiés pour la construction de 50 tours prévues pour la France.

07 Mai. 2020 mediaterre.org , 29/04/20

Une campagne de mesure de consommation d’énergie des logements aux Antilles

L’Agence de la transition écologique (ADEME) a noué un partenariat avec le Programme Territorial de Maîtrise de l’Energie (PTME) en Martinique et le Comité MDE en Guadeloupe pour le déploiement d’une campagne de mesure de consommation d’énergie des logements dans ces deux territoires d’Outre-mer. Cette campagne, prévue pour 2020, s’étendra sur 18 mois dont 12 mois consacrés à l’instrumentation pour l’analyse des équipements d’isolation, de climatisation et d’eau chaude pour environ 100 logements. Les personnes désireuses d’y participer devront au préalable remplir un formulaire sur le site de l’ADEME et recevront ensuite des visites de bureaux d’études. Ces visites seront dédiées non seulement à l’installation et au retrait des compteurs mais également à la pose et à la dépose des capteurs de qualité de l’air. Les participants pourront en outre bénéficier des conseils personnalisés pour réduire leur consommation d’énergie ainsi que leur empreinte écologique.

07 Mai. 2020 actu-environnement.com , 30/04/20

Création d’un label environnemental pour les armateurs européens

Basé sur le programme de certification environnementale de l’Alliance Verte, un label conçu pour les armateurs européens vient d’être créé. Baptisé « Green Marine Europe », il est le résultat de la collaboration étroite entre l’association Surfrider Foundation et l’Alliance Verte et couvre plusieurs réalités environnementales à l’instar des émissions de gaz à effet de serre. Les candidats souhaitant obtenir ce label devront non seulement compléter le formulaire d’adhésion en ligne mais seront en outre soumis à une autoévaluation, une vérification externe et une publication de leurs résultats. Concernant ces résultats, ils seront vérifiés de manière indépendante tous les deux ans. La performance de chaque entreprise sera quant à elle publiée chaque année. L'adhésion au label est offerte aux armateurs durant la première année.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

20 nov. 2020
Innovations et projets durables

Revue de presse du 20 nov.

A la une : 14 bailleurs sociaux collaborent pour rénover 2 000 logements HLM des Pays de la Loire

13 nov. 2020
Innovations et projets durables

Revue de presse du 13 nov.

A la une : L’usine d’incinération du marché de Rungis va chauffer les logements de la ville

30 oct. 2020
Innovations et projets durables

Revue de presse du 30 oct.

A la une : Objectif fixé par Île-de-France Mobilités de 100% de bus propres d’ici 10 ans

Voir toutes les revues de presse