Innovations et projets durables

Revue de presse

03 déc. 2021

Partager :

innovations et projets durables

03 déc. 2021 latribune.fr , 25/11/21

Dijon : EDF Renouvelables réhabilite un site d’enfouissement en parc photovoltaïque

Dijon Métropole a inauguré, le 25 novembre 2021, la transformation de l’ancien site d’enfouissement de déchets abandonné de Dijon-Valmy en parc photovoltaïque, ce qui marque une nouvelle étape dans le développement des énergies renouvelables sur son territoire. « Nous avons déjà installés de nombreux panneaux photovoltaïques sur nos infrastructures, telles que les toits des écoles et autres bâtiments publics. Mais, c'est la première fois que nous déployons une centrale solaire de cette taille », indique Jean-Patrick Masson, vice-président de Dijon Métropole délégué à la transition écologique. Ce projet s’inscrit dans le plan climat de Dijon : la métropole a pour objectif d’atteindre les « 3 fois 20 » de l’Union européenne, soit réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre, utiliser 20% d'énergies renouvelables et diminuer de 20% les consommations énergétiques du territoire. EDF Renouvelables, filiale du groupe EDF, a été missionnée pour piloter le chantier de réhabilitation de Dijon-Valmy, initié en 2017. « Ce projet s'inscrit dans l'ambition forte d'EDF de développer les énergies renouvelables. D'ici 20 ans, EDF souhaite multiplier par quatre sa production d'énergies à partir de panneaux photovoltaïques sur l'ensemble du territoire national », explique Yves Chevillon, directeur de l'action régionale chez EDF en Bourgogne-Franche-Comté. La ferme solaire de 16 hectares est équipée de 40 000 panneaux photovoltaïques capables de produire 15,5 MW d’énergie renouvelable, soit l’équivalent des besoins en électricité de 8 000 habitants par an. La production solaire servira à alimenter les bus à hydrogène de la métropole : « la construction de cette centrale s'inscrit dans une politique globale et correspond à notre engagement de remplacer notre flotte de véhicules sur huit ans, avec de l'hydrogène vert », précise Jean-Patrick Masson. Des solutions techniques innovantes ont été mises en place par EDF Renouvelables pour répondre aux spécificités du terrain. « Ce dernier est enrobé d'une couche de protection pour éviter notamment des infiltrations d'eau qui passeraient à travers les déchets et se répandraient dans la terre. Il s'agit d'une couche hermétique qui préserve le sous-sol. Toute la subtilité de l'opération était d'installer des panneaux photovoltaïques sans perforer cette enveloppe car habituellement nous enfonçons les panneaux photovoltaïques à l'aide de piquets dans le sol pour les ancrer. C'est une des prouesses de ce projet : tous les panneaux photovoltaïques sont posés sur le sol. Rien ne perfore la couche de drainage », détaille Yves Chevillon. Le projet a renforcé l’ancrage territorial d’EDF Renouvelables dans la région puisque les habitants ont été impliqués dans le projet de construction du parc, grâce à une campagne de financement participatif citoyenne qui a permis de recueillir près de 200 000 euros.

03 déc. 2021 madeinmarseille.net , 29/11/21

Marseille : le groupe EDF refroidit les data centers grâce à une source d’eau froide

Depuis juillet 2021, la société Interxion refroidit ses data centers marseillais grâce à l’eau d’une galerie minière du XIXème siècle. Afin de gagner en efficience énergétique et réduire son empreinte carbone, l’entreprise s’est rapprochée d’EDF et de sa filiale Dalkia smart building, pour innover dans le refroidissement de ses serveurs informatiques. Les acteurs s’appuient sur la technologie « River Cooling », un dispositif unique permettant de récupérer la fraîcheur naturelle d’une eau à 15°C. Ce dispositif réhabilite la « galerie de la mer », une galerie souterraine qui servait à l’évacuation des eaux des mines de Gardanne vers le Grand Port maritime de Marseille. L’eau est détournée par un réseau de pipelines pour ensuite transiter par des stations de pompage et rejoindre les centres de données. Le canal récupère la fraîcheur afin de refroidir naturellement, par échange thermique, les centres de données. « Sur les 350 data centers présents en France, seulement 19% ont un Power Usage Effectiveness (PUE) [un indicateur pour mesurer l’efficacité énergétique d’un data center] inférieur à 1,6. Avec notre solution de River Cooling, nous sommes avec un PUE inférieur à 1,2 déjà constaté en plein mois d’été. Cet été, nos data centers ont été les plus efficients d’Europe », se félicite Fabrice Coquio, président d’Interxion France. Après trois ans de travaux et 15 millions d’euros d’investissements, le dispositif est 30 fois plus économe en énergie qu’une solution de refroidissement classique et évite l’émission de 795 tonnes de CO2 par an. Cette solution innovante répond à l’objectif du groupe EDF « de continuer à offrir à [ses] clients des solutions énergétiques bas-carbone », souligne Jean-Bernard Lévy, PDG du Groupe. Le dispositif sert également l’économie circulaire : le River Cooling « permet de capter cette chaleur et de la redistribuer au territoire », indique Linda Lescuyer, directrice Énergie Interxion France. D’ici 2025, la chaleur produite par les data centers pourrait être utilisée pour chauffer des bureaux et habitations du quartier d’Euroméditerranée.

03 déc. 2021 auto-infos.fr , 26/11/21

Izivia simplifie la recharge des véhicules électriques dans les stations Avia

La société de stations-services Avia s’est rapprochée d’Izivia, filiale du groupe EDF spécialisée dans la mobilité électrique, pour la gestion des bornes de recharge qu’elle a installées dans ses stations. L’entreprise vient de déployer sur ses aires de services sur autoroute 28 bornes de recharges rapides de 50 kW, permettant aux véhicules électriques de récupérer jusqu’à 80% d’autonomie en 30 minutes. Elles viennent s’ajouter aux bornes de 22 kW, dont la mise en service est en cours sur les stations situées dans les villes et campagnes. Afin de faciliter la recharge des véhicules sur son réseau de bornes électriques, Avia a lancé dans le même temps le pass Avia e-mobilité, en collaboration avec Izivia en tant qu’exploitant technique. Le pass offre une cartographie des bornes, des tarifs privilégiés et une hotline d’assistance disponible 24/7. « Ce nouveau service s’adresse à tous les utilisateurs de véhicules électriques, particuliers comme professionnels. Il permet en outre de disposer d’un système de paiement des recharges et d’un suivi des consommations et des factures, au même titre que l’abonnement Avia Carte, dédié aux professionnels sur la partie carburants », explique Avia. Ce rapprochement entre les deux opérateurs permet également aux abonnés du pass de bénéficier d’un large parc composé de plus de 100 000 bornes de recharge en France et en Europe, sans frais supplémentaires.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

14 jan. 2022
Innovations et projets durables

Revue de presse du 14 jan.

A la une : Navigation sur la Seine : vers la fin du diesel en 2024

07 jan. 2022
Innovations et projets durables

Revue de presse du 07 jan.

A la une : Carbone Normandie : une structure inédite en France

24 déc. 2021
Innovations et projets durables

Revue de presse du 24 déc.

A la une : Luxel remporte trois projets de centrales solaires en Saône-et-Loire

Voir toutes les revues de presse