Développement Durable

Revue de presse

14 déc. 2018

Partager :

développement durable

14 déc. 2018 mediapme.org , 30/11/18

La Métropole de Lyon présente son Usine Énergétique Métropolitaine

La Métropole de Lyon confirme son positionnement au service de la transition énergétique avec un nouveau projet concret : l’Usine Énergétique Métropolitaine. Présenté durant le salon Pollutec, ce projet propose de déployer un ensemble d’énergies vertes au service de la Métropole et de continuer à développer une industrie écoresponsable. David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, précise : « À l’image de l’Usine Énergétique Métropolitaine, dans la Vallée de la Chimie, la Métropole de Lyon fait figure de territoire pionnier en matière de transition énergétique ». Ce pôle énergétique produit déjà aujourd’hui 49% des énergies renouvelables et de récupération de la Métropole de Lyon. Il va désormais contribuer à atteindre un objectif de 15% d’énergies renouvelables supplémentaires consommées à l’horizon 2030. Cette plateforme accueille déjà une usine hydroélectrique, une centrale solaire et une unité de traitement et de valorisation énergétique. De nombreux autres projets, issus des industriels privés ainsi que de partenariats avec le secteur public, sont en cours de déploiement. A terme, l’Usine Énergétique Métropolitaine veut tendre vers une logique de plateforme industrielle connectée énergie-déchets.

14 déc. 2018 actu-environnement.com , 06/12/18

Signature d’un 3ème contrat CTE dans le Gard

Le troisième Contrat de Transition Ecologique (CTE) a été signé dans le Gard, le 6 décembre, par la secrétaire d’Etat Emmanuelle Wargon, pour créer une « Cleantech Vallée ». Il concerne la communauté de communes du Pont du Gard et la communauté d’agglomération du Gard rhodanien. Parmi les projets prévus dans le cadre de ce CTE, un accélérateur de projets (« cleantech booster ») installé sur le site de l’ancienne centrale EDF, des projets d'énergies renouvelables, la création d’une plateforme de traitement et valorisation de matériaux issus du démantèlement d’installations nucléaires, ou encore la création d'un pôle logistique multi-transport. L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) accompagnera ce CTE par un contrat d’objectifs territorial qui soutiendra les actions sur la rénovation énergétique des bâtiments, la mobilité et l’écologie industrielle territoriale.

14 déc. 2018 Le Bien Public , 04/12/18

EDF et la Bourgogne Franche-Comté en faveur de la transition énergétique

Une convention de partenariat entre la région Bourgogne Franche-Comté et EDF a été signée le 29 novembre dernier en faveur de la transition énergétique, de l’emploi et de l’innovation dans les territoires. Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, a fait de la transition énergétique et écologique un des trois axes forts de son mandat. Elle mène une politique qui vise à faire de la région un territoire à énergie positive et zéro déchet d’ici 2050. Le groupe EDF, qui s’engage pleinement dans la transition énergétique (plan solaire, plan dédié à la mobilité électrique), s’est naturellement associé à la région pour l’aider « à la mise en œuvre opérationnelle de ces objectifs partagés ». Pour Jean-Bernard Lévy, président directeur général du groupe, « le concours d’EDF à la transition énergétique dans les villes moyennes et les territoires ruraux » est essentiel afin d’accélérer la décarbonisation. EDF et la région Bourgogne Franche-Comté axent également leur travail sur le développement économique lié à la transition énergétique et les solutions intelligentes. Ils souhaitent développer les compétences de la filière énergie et favoriser l’insertion et la conversion professionnelles. A l’initiative d’EDF, une formation dédiée à la maintenance des parcs photovoltaïques est désormais proposée et une école de production spécialisée dans les métiers de l’usinage a ouvert ses portes en 2017 à Chalon-sur-Saône.

14 déc. 2018 latribune.fr , 07/12/18

Les LED pour baisser la facture énergétique des illuminations de Noël

Bien qu’énergivores, les illuminations de Noël restent appréciées des Français. Cependant, en ces périodes de fêtes, les villes commencent à se mobiliser pour réduire le coût de ces décorations et participer à la transition énergétique. Les LED permettent notamment à de nombreuses villes de réduire significativement leurs dépenses en énergie. A Paris, un million d’ampoules très basse consommation LED ont été installées, réduisant en dix ans de 95% la consommation d'énergie des illuminations des Champs-Élysées. France 3 Paris-Ile-de-France note tout de même que « la facture énergétique des sept semaines d'illuminations en 2018 équivaut à la consommation électrique annuelle d'une famille de quatre parisiens ». A Cholet, le passage aux LED a permis de réduire la dépense en énergie de 51 000 kilowatts en 2011 à 28 300 kilowatts en 2017. Autre exemple, à Lille, les décorations raccordées au réseau d'éclairage public sont allumées seulement entre 17 heures et 0h30 pour limiter l’impact écologique.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

18 jan. 2019
Développement Durable

Revue de presse du 18 jan.

A la une :  La métropole de Poitiers s’engage pour la transition énergétique

11 jan. 2019
Développement Durable

Revue de presse du 11 jan.

A la une : Valence avance sur la méthanisation

04 jan. 2019
Développement Durable

Revue de presse du 04 jan.

A la une : Les lycées en marche vers la transition énergétique

Voir toutes les revues de presse