Développement Durable

Revue de presse

07 déc. 2018

Partager :

développement durable

07 déc. 2018 lemondedelenergie.com, 03/12/18

La transition écologique : une priorité pour l’Occitanie

Alors que 38% de l’électricité produite dans la région provient d’ores et déjà des énergies renouvelables, l’Occitanie s’est fixé pour objectif de devenir la première région de France à énergie positive d’ici 2050. Afin d’y parvenir, la région a consacré dès cette année un budget de 105,9 millions d’euros à la transition écologique. Bénéficiant d’un taux d’ensoleillement particulièrement favorable, l’Occitanie peut par ailleurs compter sur 57 263 installations photovoltaïques. L’énergie solaire n’est toutefois pas son seul atout, la région peut également miser sur ses deux parcs pilotes d’éolien flottant et sur ses 36 projets de méthanisation.

07 déc. 2018 lemondedelenergie.com , 27/11/18

Conversion à la biomasse de la centrale d’Albioma

Produisant près de 15 % de l’électricité consommée en Guadeloupe, la centrale d’Albioma Caraïbes s’apprête à délaisser le charbon pour la biomasse. La CRE (Commission de Régulation de l’Energie) a en effet validé les termes d’un projet d’avenant au contrat liant EDF et le groupe Albioma, ouvrant ce faisant la voix à la conversion de cette unité de production. « Ce projet s’inscrit pleinement dans les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit, pour les territoires insulaires, 50% d’énergie renouvelable dans la consommation finale d’énergie dès 2020 », souligne la Commission. Selon cette dernière, « la conversion de la centrale à la biomasse permettra d’élever la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique de la Guadeloupe à environ 35% (contre 20,5% en 2017) ». Les émissions de gaz à effet de serre générées par la centrale devraient quant à elles reculer de 87%.

07 déc. 2018 go-met.com , 13/11/18

Partenariat entre la Métropole Aix-Marseille-Provence et EDF

La Métropole Aix-Marseille et EDF ont signé le 9 novembre une convention-cadre fixant les objectifs du territoire en matière de politique énergétique pour la période 2018-2021. Jean-Bernard Lévy a identifié deux principaux objectifs : l’amélioration de l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables via la décentralisation de la production. Pour les atteindre, le PDG d’EDF plaide notamment pour la « création de petites centrales décentralisées », le développement de « systèmes smartgrid, voire microgrid » et la mise en place d’une politique « ambitieuse de rénovation du bâtiment ». Consciente du retard pris par la collectivité dans le domaine, Martine Vassal voit dans ce partenariat l’occasion de « mettre à jour la production énergétique sur le territoire ». Différentes expérimentations qu’EDF et ses filiales pourraient mener sur le territoire sont déjà envisagées. EDF ENRS pourrait ainsi développer un projet d’autoproduction photovoltaïque et Optimal Solution celui d’un réseau de chaleur intelligent utilisant différentes sources d’équilibrage.

07 déc. 2018 Le Point Supplément, 29/11/18

Rennes veut allier environnement et dynamisme

Rennes Métropole multiplie les initiatives destinées à concilier protection de l’environnement et dynamisme tant démographique qu’économique. La collectivité entend tout d’abord accorder une place plus importante à la nature au sein de l’espace urbain : « nous nous sommes fixés l’objectif ambitieux d’atteindre en 2025 le seuil des 1 000 hectares d’espaces verts publics, soit 20% de la surface de la ville », rappelle en effet Nathalie Appéré, maire de Rennes. Doté d’un budget de 350 millions d’euros, le plan climat adopté par la métropole en avril dernier a quant à lui vocation à générer une diminution des émissions de gaz à effet de serre. Cette enveloppe doit permettre non seulement de promouvoir la rénovation énergétique des logements et la construction de bâtiments passifs ou à énergie positive, mais également de faire évoluer les modes de transport. Sur ce dernier point, le plan se montre particulièrement ambitieux, prévoyant notamment de porter à 20% la part modale du vélo et de construire 100 kilomètres de pistes cyclables sécurisées d’ici 2020. L’importance de la voiture est quant à elle appelée à diminuer : le plan de déplacements urbains qui sera présenté au conseil métropolitain en janvier prochain table ainsi sur une réduction de 10% du trafic automobile dans la métropole d’ici à 2030.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

30 nov. 2018
Développement Durable

Revue de presse du 30 nov.

A la une : La première installation de méthanisation collective inaugurée

23 nov. 2018
Développement Durable

Revue de presse du 23 nov.

A la une : Smart Grid : fin de l’expérimentation à Les Haies

16 nov. 2018
Développement Durable

Revue de presse du 16 nov.

A la une : La blockchain remplacera les garanties d’origine

Voir toutes les revues de presse