Revue de presse - Energie

A la Une : Douze maires s’engagent pour des villes zéro émission

énergie

Douze maires s’engagent pour des villes zéro émission

Les maires du C40, réseau réunissant 93 villes mondiales visant à lutter contre le changement climatique, se sont réunis dimanche 22 et lundi 23 octobre à Paris pour le sommet annuel Together4Climate. Lors de ces deux journées, douze maires, dont ceux de Paris, Londres et Los Angeles, se sont engagés à faire « d’une partie importante » de leurs villes des « zones à zéro émission » d’ici 2030. Alors qu’« un tiers des émissions de gaz à effet de serre des villes proviennent des transports », les maires souhaitent créer des zones où les véhicules thermiques seront exclus. Afin d’y parvenir, les édiles vont développer la mobilité douce, favoriser les transports publics en les rendant plus accessibles à l’ensemble des populations, et acheter des véhicules zéro émission pour leurs flottes. Certaines villes comme Paris, Mexico, Athènes et Madrid se sont déjà engagées ces dernières années à interdire les véhicules diesel d’ici 2025. De leur côté, Londres et Milan ont mis en place des péages urbains afin de limiter la circulation dans leurs centres.
Sources : lemonde.fr, 23/10/2017.

Partenariat entre la région PACA et EDF

Massileo, un réseau d'énergie renouvelable intelligent visant à alimenter en chaleur et en froid le périmètre d'Euroméditerranée, a été inauguré dans la région PACA, en présence de son président Renaud Muselier et de Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF. Ces deux acteurs ont par ailleurs signé une convention afin d’appliquer les accords sur le climat au niveau régional ou encore proposer des solutions énergétiques innovantes. « Je veux que la région puisse encourager cette innovation facteur de croissance durable auprès de nos entreprises. Massileo est une composante majeure du projet Allar, porté par EDF qui comprend également un projet visant à développer l'autoconsommation grâce au photovoltaïque à l'échelle d'un quartier et qui est un des projets fondateurs et structurants de FlexGrid. Avec FlexGrid, dont EDF est un acteur clé, notre région va devenir une vitrine à l'international du déploiement des réseaux électriques intelligents. FlexGrid, c'est mieux produire, mieux distribuer mais aussi mieux consommer l'énergie » a déclaré Renaud Muselier. Le président de région a également « engagé un partenariat inédit avec les régions Pays de Loire et Bretagne pour mutualiser nos forces et travailler sur la complémentarité de nos territoires ».
Sources : home.tecsol.fr , 16/10/2017.

Les collectivités se convertissent aux véhicules électriques

En accord avec la loi de transition énergétique, les collectivités locales devront avoir une flotte de véhicules à faibles émissions d’au moins 50 % en 2020 et de 100 % en 2025. La RATP, qui teste différents bus électriques depuis deux ans, est globalement satisfaite de la durée de vie des batteries et va lancer d’ici la fin de l’année un appel d’offres pour une centaine de véhicules. Transdev est plus réservé, ayant remarqué une baisse d’autonomie lors de l’utilisation du chauffage ou la climatisation, et regrettant que les bus électriques transportent 10 à 15 % de passagers de moins qu’un diesel. Toutefois, le marché est en expansion, et BlueSolutions a déjà produit près de 200 bus électriques et 80 nouveaux devraient sortir cette année. Si les bus électriques coûtent une fois et demie plus chers qu’un diesel, ils ont une durée de vie de dix à quinze ans et un prix de recharge bien moins élevé que le gazole. « Il faut qu’on puisse arriver à garantir que la durée de vie de la batterie est suffisante pour qu’en coût d’usage complet, ils aient quelque chose qui soit proche d’un véhicule diesel », explique Didier Marginedes, vice-président de BlueSolutions. Les collectivités attendent « une aide de l’Etat au moins pendant la phase intermédiaire » indique Louis Nègre, président du GART (Groupement des autorités responsables de transport), qui précise que « le modèle économique de l’industrie des véhicules électriques est encore à trouver ».
Sources : goodplanet.info , 16/10/2017.

Transition énergétique : le grand plan de l’Ademe

L’Ademe vient de publier deux études ; la première concerne la réactualisation du scénario énergie-climat à l’horizon 2035-2050, tandis que la seconde dissèque le scénario servant de référence à l’application de la Loi sur la Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV). « Nous nous sommes demandés si les cibles fixées pour 2030 pouvaient être atteintes avec les mesures inscrites dans la loi », explique David Marchal, directeur adjoint Productions et Énergies durables de l’Ademe. Et la réponse est négative. Par exemple, « la loi TECV présuppose que la part de logements collectifs va augmenter en France, mais aucune mesure ne permet d’y parvenir », illustre-t-il. « Il faut amplifier les efforts à court terme », interpelle Fabrice Boissier, directeur général délégué de l’Ademe. « Dans notre scénario, le déploiement des renouvelables suit des trajectoires ambitieuses, mais aussi réalistes et compatibles avec le développement industriel des filières », souligne David Marchal.
Sources : greenunivers.com, 19/10/2017.
Haut de page