Revue de presse - Energie

A la Une : De nombreux projets pour EDF visant la transition énergétique

énergie

La région Grand Est, leader en France dans le secteur de l’éolien

Avec 3 gigawatts de puissance éolienne raccordée sur l’année 2016, la région Grand Est est la région la plus productive de France devant les Hauts de France (2,8 gigawatts) et l’Occitanie (1,2 gigawatts), grâce notamment à l’ouverture de 29 nouveaux sites de production sur cette même année. Cette production d’énergie permet de fournir environ 11 % de la population de la région contre une moyenne nationale de 5 %. Et la région ne compte pas s’arrêter là, puisque le conseil régional du Grand Est annonce comme objectif « l’installation de 4.477 MW cumulés à l’horizon 2020 » fournis par 495 nouvelles éoliennes en cours de construction. Selon l’observatoire de France Energie Eolienne, 1.350 emplois étaient liés à l’éolien dans le Grand Est, fin 2016.
Sources : 20minutes.fr , 12/11/2017.

De nombreux projets pour EDF visant la transition énergétique

Durant la présentation de l’opération baptisée « EDF Innovation Days » la semaine dernière, Gilles Capy, directeur d’EDF Occitanie, a présenté la stratégie globale du groupe qui souhaite devenir le leader européen des énergies renouvelables. Au cœur de sa stratégie, « l'innovation dans les territoires, notamment l'Occitanie, qui vise à devenir à énergie positive en 2050 ». Le groupe propose des solutions dans tous les domaines énergétiques porteurs tels que l’éolien terrestre et offshore, l’hydraulique, le solaire ou encore le nucléaire. « L'avenir sera vert et smart. Notre objectif est de dépasser les 50 % d'ENR dans le mix énergétique à l'horizon 2022 contre 29 % aujourd'hui » a insisté Valérie Patron, directrice de Dalkia, une filiale d'EDF leader des services énergétiques.
Sources : ladepeche.fr, 09/11/2017.

Scénarios pour la transition énergétique présentés par RTE

L’entreprise Réseau de Transport d’Electricité (RTE) a présenté cinq scénarios pour la réussite de la transition énergétique à l’horizon 2035. Le premier de ces scénarios concerne uniquement la fin de l’année et sera basé sur une observation de la consommation. Le second est basé sur la mise en place d’un système électrique ajusté entre 2017 et 2020 tandis que le troisième propose différentes options sur la fermeture des centrales à charbon ou des réacteurs nucléaires atteignant 40 ans de fonctionnement. Les deux derniers scénarios auront pour objectif de développer les énergies renouvelables et de construire de nouvelles centrales au gaz pour atteindre l’objectif de 50 % de production nucléaire prévu par la loi de transition énergétique.
Sources : euro-energie.com, 07/11/2017.
Haut de page