Revue de presse - Energie

A la Une : La Commission Européenne dévoile son plan énergétique pour 2030

énergie

Transition énergétique : World Efficiency Solutions lance une place de marché

Dans un communiqué daté du 26 juin, World Efficiency Solutions annonce le lancement d’une plateforme ayant pour objectif de permettre aux professionnels du secteur des énergies renouvelables d’entrer plus facilement en contact entre eux. Ce nouveau réseau a pour objectif de « favoriser les partenariats et opportunités d’affaires entre les différents professionnels et ainsi contribuer à créer la place de marché internationale nécessaire pour transformer l’économie ». Cinq domaines sont couverts par le réseau, à savoir les énergies propres et accessibles, la production et consommation responsables, les villes et territoires durables, les infrastructures et mobilités vertes et le management des ressources naturelles. Le réseau fédère déjà de nombreux acteurs du monde entier, tels que des acteurs institutionnels, des régions, de grandes villes mondiales, des think tanks spécialisés ou encore des entreprises de toutes tailles.
Sources : Enerpresse , 04/07/17.

La Commission Européenne dévoile son plan énergétique pour 2030

Un document de plusieurs milliers de pages a été présenté par la Commission Européenne pour fixer les mesures qui permettront de placer l’Union européenne (UE) au premier rang mondial du secteur des énergies renouvelables. Cette étude publiée par le centre énergie de l’IFRI (Institut Français des Relations Internationales) explique les mesures du « Paquet Energie Propre » qui a pour principal objectif de faire passer à 27% la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie finale de l’Union Européenne. Selon ce rapport, ce plan énergétique permettra « d’accélérer à la fois la transition vers une énergie propre et la création de croissance et d'emplois ». La production électrique pourra être produite à hauteur de 49% par des énergies renouvelables dont 29% par l’éolien et le photovoltaïque. Pour cela, le rôle des dispositifs de stockage sera un des enjeux majeurs pour gérer une production discontinue. La question de la cohérence entre l’amélioration de l’efficacité énergétique et la variation du prix du CO2 se pose puisque si ce dernier baisse, la rentabilité des investissements dans les énergies renouvelables sera moindre, obligeant des politiques de soutien plus onéreuses.
Sources : Connaissancedesenergies.org , 03/07/17.

Rachat d’Offshore Wind Solutions par EDF EN

Spécialisée dans l’opération et la maintenance des parcs éoliens offshore, l’entreprise allemande OWS (Offshore Wind Solutions), employant 188 personnes, va être rachetée par EDF EN (Energies Nouvelles), filiale du groupe EDF. Selon le directeur général d’EDF EN Antoine Cahuzac, "l'Allemagne est un pays extrêmement compétitif en termes (d'énergies) renouvelables. (...) Sur une activité de services comme l'offshore, il y a de la valeur ajoutée et donc on estime que nous pouvons capter cette valeur ajoutée en nous renforçant dans ce domaine ». Dans son objectif de doubler ses capacités en énergie renouvelable d’ici 2030, l’Allemagne est considérée comme un marché stratégique pour le groupe, qui a également racheté l’entreprise Futuren en mai dernier.
Sources : Lefigaro.fr , 05/07/17.

Les résultats de la politique énergétique du dernier quinquennat

Entre 2012 et 2017, le gouvernement de François Hollande a adopté 26 lois relatives à l’énergie, ainsi que de nombreuses mesures pour la mise en service de la transition énergétique. La présidence avait été ambitieuse : réduire de 20% la consommation d’énergie finale et de 30% la consommation d’énergies fossiles à l’horizon 2030. De plus, la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) ambitionne de porter la part du nucléaire à 50% du mix de production d’électricité et de réduire les émissions des gaz à effet de serre (GES). Cette loi a également reconnu le rôle des collectivités et des régions dans la mise en place d’actions adaptées à leur territoire. Les nouvelles compétences des régions et les périmètres des collectivités ont par la suite été clarifiés dans la loi sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe). Ces mesures ont favorisé la progression de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique et la réduction des émissions des GES.
Sources : energie.sia-partners.com , 10/07/17.

Transition énergétique : France Energie Eolienne félicite la vision du gouvernement

L’association France Energie Eolienne salue l’engagement du ministre de la Transition écologique et solidaire en faveur de la simplification du développement des énergies renouvelables. L’organisation soutient l’appel aux Français émis par Nicolas Hulot, portant sur l’adhésion aux nouvelles technologies, et applaudit sa compréhension des problématiques liées aux énergies renouvelables en France, notamment l’éolien. France Energie Eolienne souhaite s’inscrire dans la démarche engagée par Nicolas Hulot, en proposant de collaborer pour « atteindre l’objectif de 32% d’énergies renouvelables à horizon 2030 et être à la hauteur de l’enjeu de la sauvegarde du climat ». L’association prône des mesures concrètes et rapides, afin de « simplifier le cadre de développement des énergies renouvelables » et placer la France en leader dans la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique.
Sources : euro-energie.com, 07/07/17.

L’Ademe publie une étude sur les marchés de l’efficacité énergétique et des ENR

L’Ademe vient de publier une étude sur les marchés et emplois liés à l’amélioration de l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables en France sur la période 2006-2016. Grâce à des politiques publiques favorables, les emplois ont progressé de 70% et s’élèvent désormais à 301 350 en 2015. Les marchés, qui représentent 67,3 milliards d’euros, ont augmenté de 121%. Le marché le plus dynamique est celui des transports, passant de 8,9 milliards d’euros en 2006 à 25,7 Md€ en 2015. La filière représente quelques 88 840 emplois, majoritairement dans le ferroviaire, avec 48 510 équivalent temps plein (ETP). Le marché global de l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le résidentiel a progressé de 9 milliards d’euros depuis 2006 pour atteindre 21,6 Md€ en 2015, avec une augmentation de 3,1% entre 2014 et 2015. Le secteur représente 131 000 emplois, soit le plus important de l’ensemble des marchés. Si les marchés des transports et du bâtiment sont particulièrement dynamiques, celui des énergies renouvelables est plus en difficulté après une forte progression entre 2006 et 2010. Alors que les ventes et la maintenance des équipements sont en légère hausse en 2015 (+1,3%), les investissements ont baissé de10,3% comparé à 2014. Au global, le marché est stable à 23,7 Md€ en 2015. La filière pourvoit 81 500 emplois, soit 2,1% de moins qu’en 2014.
Sources : presse.ademe.fr, 05/07/17.
Haut de page