Revue de presse - Développement durable

A la Une : Transition énergétique pour la métropole lilloise

développement durable

Transition énergétique pour la métropole lilloise

Les réseaux de chaleur de Lille et de Roubaix, dont la gestion est déléguée à Dalkia, prennent définitivement le tournant des énergies renouvelables. 70 kilomètres de conduits permettent en effet d’alimenter en chaleur et eau chaude sanitaire quelques 460 bâtiments. La consommation annuelle de chaleur est équivalente à celle d’environ 50 000 logements. En 2020, Dalkia grâce au soutien de l’Adème (l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), effectuera des travaux pour récupérer la chaleur de l’incinération des déchets du Centre de Valorisation Energétique d’Halluin. Cette opération permettra de réduire de 35 % la part des énergies fossiles utilisées. La chaleur ainsi récupérée couvrira des besoins en chaleur équivalents à ceux de près de 30 000 foyers. Ce nouveau mix énergétique engendrera une réduction des émissions de CO² de l’ordre de 75 000 tonnes par an. Rappelons que la loi de transition énergétique pour la croissante verte prévoit que les quantités de chaleur renouvelable et de récupération distribuées par ces réseaux soient multipliées par cinq, couvrant 8 millions de foyers, à l’horizon 2030.
Sources : euro-energie.com, 21/03/2017.

Appel d’offre « bois-énergie » : 14 projets retenus

Le ministère de l'Environnement a dévoilé les lauréats de l'appel d'offres lancé en février 2016 pour les filières bois énergie et méthanisation. Sur les 41 projets reçus, 14 ont été retenus : 12 dans le bois-énergie avec une capacité totale de 64,5 MW et 2 dans la méthanisation pour un total de 4,1 MW. Selon le communiqué du ministère de l’Environnement, ces projets « soutiendront un investissement de plus de 170 millions d’euros et produiront au total 480 MWh d’électricité renouvelable par an. » De plus, le projet bois-énergie porté par Grenoble Alpes Métropole bénéficiera en plus, selon les règles de l’appel d’offre, d'un bonus du fait de son soutien aux structures en faisant appel à l'investissement participatif (crowdfunding).
Sources : Le Moniteur, 21/03/2017 . environnement-magazine.fr, 21/03/2017. lafranceagricole.fr, 22/03/2017 . Enerpresse, 23/03/2017.
Haut de page