Revue de presse - Développement durable

A la Une : L’Essonne se tourne vers la transition écologique

développement durable

L’Essonne se tourne vers la transition écologique

L’Essonne a lancé le 23 novembre la Communauté Départementale de Transition Écologique de l’Essonne (CDTE 91), qui a pour but d’accompagner les collectivités dans leur transition énergétique. « Ces CDTE visent trois objectifs. Offrir des avancées économiques, environnementales et sociales. Demandées par le gouvernement en 2015, elles ont mis un peu de temps à se mettre en place, mais elles permettront de réaliser une communauté de destin et de travail » explique Josiane Chevalier, préfète de l’Essonne. Le lancement a eu lieu à la chaufferie biomasse des Ulis, inaugurée l’année dernière et gérée par Enerlis, la filiale de Dalkia, considérée comme « l’exemple parfait ». Françoise Marhuenda, maire des Ulis, salue ce choix « nous sommes fiers que la première rencontre de la CDTE 91 se déroule aux Ulis. La chaufferie est un lieu emblématique en termes de croissance verte. Elle nous permet de rejeter 15 000 t de CO2 en moins ».
Sources : leparisien.fr, 24/11/2017.

Le Grand Lyon met en place un réseau de chaleur urbain

Créé dans les années 30 par Villeurbanne, le réseau de chaleur urbain de l'agglomération lyonnaise va se développer afin de fournir les logements et bâtiments publics ou privés en chaleur et en froid. Pour y parvenir, 170 kilomètres de réseau vont être mis en place et seront gérés par Dalkia, la filiale d’EDF. Ce projet, qui s’inscrit dans l’adaptation locale du Plan climat énergie adopté par les pays de l'Union européenne, repose sur le « 3x20 » : 20 % d'énergies renouvelables, 20 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre et 20 % de baisse de consommation d'énergie d’ici 2020. Avec un budget de plus de 300 millions d’euros, le projet prévoit un chauffage produit à partir de 65 % d'énergies renouvelables dès 2019 et une ambition de 126.000 tonnes de CO2 en moins rejetés chaque année. Il s'agit là d'un « projet majeur (…) qui répond aux besoins du territoire et de ses habitants et contribue efficacement au plan climat de la collectivité. Par son ampleur et sa conception innovante, c'est un projet qui fait de la métropole lyonnaise une référence sur le plan national et international » explique Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF. Pour les habitants du Grand Lyon, ce projet est « la garantie pour les clients d'un prix stable et compétitif dans le temps », assure Jérôme Aguesse, directeur régional centre-est de Dalkia.
Sources : lyonmag.com, 21/11/2017.

Dalkia étend le réseau de chaleur urbain du Grand Poitiers

Le 24 Novembre dernier, le Président de Grand Poitiers, Alain Claeys, et la directrice régionale de Dalkia Sud Ouest, Valérie Patron, ont inauguré une nouvelle centrale de cogénération sur le réseau de chaleur de la ville. Cette nouvelle centrale de cogénération, qui produit à la fois la chaleur et l’électricité, agrandit le réseau existant et accompagne la densification du réseau. « Il s’agit ici de la phase 1, qui permet via 3,8 kms de canalisation supplémentaires, de faire bénéficier 2.900 équivalents logements d’une solution de chauffage moderne et écologique et dont le tarif est maîtrisé grâce à un bouquet énergétique diversifié » explique Valérie Patron. La phase 2, qui débutera en 2018, verra la construction d’une nouvelle installation biomasse, qui alimentera 11 kms de canalisations supplémentaires pour chauffer 343.000 m2 de bâtiments en plus.
Sources : euro-energie.com, 27/11/2017.

Le développement des territoires intelligents français

Six collectivités sur dix sont préoccupées par le traitement des données et la sécurité des informations personnelles des citoyens, selon l’étude réalisée par La Gazette – La Caisse des dépôts. Cette préoccupation s’explique par l’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement Général européen sur la Protection des Données (RGPD) qui impose aux collectivités de protéger les données personnelles des citoyens. « Dans le cadre de la smart city, l’application de la RGPD va imposer de réfléchir à une collecte différente des données. Ce sera un levier pour aller vers une ville intelligente de manière raisonnée, raisonnable et efficace », explique Jacques Priol, fondateur du cabinet de conseil Civiteo. Selon l’enquête La Gazette – La Caisse des Dépôts, un tiers des collectivités interviewées sont engagées dans la démarche du « territoire connecté » et prévoient d’investir dans la gestion des données (34 %), la mobilité (31 %), le pilotage énergétique des bâtiments (30 %), les smart grids (27 %), etc. Pour trois quarts des collectivités engagées dans la démarche, ces services répondent aux besoins des habitants, à améliorer la qualité de vie et à renforcer l’attractivité économique du territoire.
Sources : lagazettedescommunes.com , 20/11/2017.
Haut de page