Revue de presse - Développement durable

A la Une : Développer l’énergie positive, fer de lance de la région Occitanie

développement durable

Développer l’énergie positive, fer de lance de la région Occitanie

Convaincue que la transition énergétique entrainera la création d’emplois sur le territoire, la présidente de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, est déterminée à ce que la région soit la première d’Europe dans la consommation d’énergie positive. Aussi, l’objectif est de diminuer par deux la consommation d’énergie par habitant et de multiplier par trois la production d’énergie renouvelable à l’horizon 2050. La présidente a par ailleurs indiqué que « nos objectifs ambitieux en matière de transition énergétique ouvrent de nouvelles perspectives en termes de création d'emplois durables, de qualité de vie et de bien-être social, par la diminution de la précarité énergétique, l'engagement citoyen, la limitation du prélèvement des ressources et la diminution des émissions de gaz à effet de serre et des polluants atmosphériques. » Cette transition énergétique se fera à travers le financement d’entreprises engagées dans le développement de solutions énergétiques renouvelables à l’image du financement par la région de 4 éoliennes installées en mer. Enfin, une convention de partenariat a été signée afin de rapprocher investisseurs potentiels et entreprises innovantes dans les filières suivantes : le biogaz et l'hydrogène.
Sources : tecsol.blogs.com, 17/12/2017.

Saint-Lô réceptionne les premiers vélos électriques à hydrogène utilisés en France

Saint-Lô est désormais la première ville française à s’être équipée en vélos électriques à hydrogène. Ce vélo, qui fonctionne grâce à la transformation de l’eau de la ville en hydrogène, se charge en moins de deux minutes et dispose d’une autonomie de 100 kilomètres. « On a des perspectives pour plusieurs centaines de vélos pour 2018 dans toute la France et à l'export, où on est assailli de demandes », a souligné Christophe Bruniau, le responsable des ventes de Pragma industries. Le prix d’un vélo électrique à hydrogène est de 7500 euros bien que Pragma Industries souhaite le commercialiser à un prix de 3500 euros d’ici à 2020. Cette livraison fait suite à l’installation en janvier 2015 de la première station publique d’hydrogène pour voitures à Saint-Lô. Celle-ci est principalement utilisée par les employés du département qui bénéficie d’un parc automobile de 18 voitures électriques.
Sources : connaissancedesenergies.org, 11/12/2017.

Signature d’une convention entre Tours Métropole Val de Loire et EDF

Tours Métropole Val de Loire et EDF viennent de signer une convention afin de coopérer sur l’identification et l’aide aux projets impliqués dans la transition énergétique. De la construction de bornes de recharge au déploiement d’un parc automobile à alimentation électrique, cette convention se veut inclusive puisqu’elle permettra de conduire une véritable réflexion sur le potentiel des énergies renouvelables en général et l’avenir de la mobilité urbaine en particulier. Cette dernière est d’ailleurs l’une des activités premières d’EDF qui aspire, à travers cette convention, à conseiller les autorités de la métropole sur les nouvelles solutions de mobilité électrique qu’elles soient à usage collectif, individuel ou professionnel.
Sources : puissance2d.fr, 15/12/2017.

La plus grande centrale photovoltaïque inaugurée en Ile-de-France

Le mardi 12 décembre a été inaugurée la plus grande centrale photovoltaïque d’Ile-de-France dans la ville de l’Haÿ-les-Roses. L’opérateur public Eau de Paris est le bénéficiaire de cette ferme de 6758 panneaux photovoltaïques qui aura une capacité de production de 1600 Mwh par an. Elle devrait permettre d’alimenter en électricité chaque année 500 foyers de la région grâce à la conclusion d’un contrat avec le gestionnaire de réseau de distribution électrique Enedis. Cette installation s’ajoute aux 10 autres centrales photovoltaïques que l’entreprise administre. Présente à l’inauguration, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a indiqué que ce projet faisait écho au « Plan Climat Air Energie de Paris » porté par la Mairie de Paris et a rappelé l’objectif de « faire de Paris une ville neutre en carbone et utilisant 100% d’énergies renouvelables en 2050. » Il convient de noter qu’actuellement la production d’électricité d’origine renouvelable couvre 17 % des besoins en électricité de la ville.
Sources : linfodurable.fr, 15/12/2017.

Vingt centrales solaires en projet dans un parc régional de Haute-Vienne

Dans le parc naturel régional Limousin-Périgord situé en Haute-Vienne, l’implantation de vingt centrales solaires seront construites d’ici à 2018. A l’origine de ce projet, les membres de la société commerciale la « solaire citoyenne » qui s’étaient par le passé engagés dans la construction de la première éolienne citoyenne qui aujourd’hui fournit en électricité 3000 foyers. « Notre idée était non seulement de viser l'autonomie énergétique, et pourquoi pas de produire plus que nous en avions besoin, mais également de faire en sorte que la richesse de notre territoire, qu'il s'agisse du vent ou du soleil, ne s'enfuie pas dans la comptabilité d'un grand groupe privé(…) » a indiqué un ingénieur exerçant au sein du bureau d’étude ENCIS environnement, partie prenante au projet. L’électricité produite sera revendue à la coopérative Enercoop qui est un fournisseur d’énergie exclusivement renouvelable. Par ailleurs, des autorités, engagées sur d’autres territoires, seraient intéressés par l’initiative de la « solaire citoyenne ».
Sources : lepoint.fr , 15/12/2017.
Haut de page