Revue de presse - Développement durable

A la Une : Lyon devient la première ville « full Linky »

développement durable

Agglomération de Quimper, un exemple en matière d’énergie renouvelable

Le 16 novembre, la collectivité de Quimper Bretagne occidentale a remporté le prix Energies Citoyennes 2017, grâce à ses nombreux projets en matière d’énergie renouvelable. Cette année, la ville et ses alentours a vu la mise en service d’une unité de méthanisation, d’une pompe à chaleur à la piscine Aquarive mais également d’une station de production de biogaz. La collectivité envisage de produire de la chaleur à partir du bois près de la piscine, ainsi que de se pencher sur la question de l’énergie solaire par l’intermédiaire d’une centrale photovoltaïque urbaine et de l’utilisation des toits exploitables.
Sources : ouest-france.fr, 04/12/17.

Lyon devient la première ville « full Linky »

Depuis mi-novembre, Lyon est la première grande ville de France à être entièrement équipée de compteurs Linky. Enedis poursuit ses installations dans l’agglomération, au rythme de 1.000 compteurs supplémentaires par jour. Au niveau national, le gestionnaire de réseau pose 30.000 compteurs par jour, avec l’objectif de 35 millions en 2021. Grâce à l’expérience lyonnaise, les potentialités de Linky vont enfin pouvoir être activées à l’échelle industrielle, ce qui permettra entre autres de détecter les pannes à distance, de surveiller la consommation en temps réel afin d’optimiser l’approvisionnement ou encore d’exploiter les données. « Sans le concours des citoyens, la politique de transition énergétique est en partie vouée à l'échec », assure David Kimelfeld, président de la Métropole. Le smart grid permet également de mieux intégrer les énergies renouvelables dans le réseau, et rend possible l’autoconsommation collective. Grâce au partage des données issues de Linky, les résidents d’un bâtiment peuvent se répartir l’énergie photovoltaïque produite sur le toit.
Sources : lesechos.fr, 06/12/2017.

Renouvellement du partenariat entre Bouygues construction et WWF

Dans le but de poursuivre le développement de projets urbains durables et de réduire l’impact sur les forêts par des approvisionnements en bois responsable, Bouygues Construction et WWF viennent de renouveler leur partenariat jusqu’en 2020. Comme le précise Isabelle Autissier, présidente du WWF France, « après trois années à travailler avec Bouygues Construction à l’élaboration de solutions concrètes pour des quartiers plus durables, nous fixons désormais un objectif de généralisation de notre approche environnementale des projets urbains et de démultiplication de ces solutions sur nos territoires ». Les villes étant à l’origine de 70 % des émissions mondiales de CO2 liées à la consommation d’énergie, WWF travaille avec de nombreux acteurs pour promouvoir l’émergence de quartiers durables.
Sources : mat-environnement.com, 07/12/2017.

Dalkia inaugure un nouveau réseau de chaleur biomasse

Le 2 décembre dernier, Carrières-sous-Poissy a pu découvrir son nouveau réseau de chaleur biomasse Beauregard développé par Dalkia, filiale du groupe EDF. Il va permettre de diminuer les émissions de CO2 de 625 tonnes par an en fournissant de l’énergie à une école et à environ 700 logements d’un éco-quartier. « Avec une ambition énergétique de produire 60 % d’énergies renouvelables sur Carrières Centralité, l’Epamsa a porté avec ses partenaires dont l’ADEME, un montage opérationnel unique qui permet à plus de 700 logements représentant 7 copropriétés, 4 bailleurs sociaux et un groupe scolaire de bénéficier de ce réseau de chaleur biomasse hors délégation de service public, optimisant les coûts d’investissement et du fonctionnement aux utilisateurs finaux », a précisé Xavier Hémeury, directeur général de l’Epamsa, l’aménageur du projet.
Sources : batiweb.com, 04/12/2017.

Titre Test

Contenu synthèse Test
Sources : Nom support Test, 20/11/2015.
Haut de page